click on book to show pdf

LA PRIERE : N A M à Z E (çalàt)

Hadiçes Un hadiçe de notre Saint Prophète Mohammad (saw) dit que le namàze (s:alàt) est le pilier de tous les ‘ibàdates (acte d’adoration). Si le namàze n’est pas accepté par Allàh (swt), alors aucun autre ‘ibàdate ne sera accepté. Notre 6è Imàm Hazrat Djàffar Sàdiq (as) a dit : « Celui qui considère le namàze comme […]

  • Radjahoussen Goulamabasse
  • Goulamabasse
Rate this post
Étiquettes : ,
LA PRIERE : N A M à Z E (çalàt)
about this book
  • overview

    Hadiçes Un hadiçe de notre Saint Prophète Mohammad (saw) dit que le namàze (s:alàt) est le pilier de tous les 'ibàdates (acte d'adoration). Si le namàze n'est pas accepté par Allàh (swt), alors aucun autre 'ibàdate ne sera accepté. Notre 6è Imàm Hazrat Djàffar Sàdiq (as) a dit : "Celui qui considère le namàze comme sans importance, ne peut espérer notre shafà'at (intercession) le Jour de Jugement (Qyàmat). Un autre hadiçe de notre Imàm ordonne que dès l'âge de cinq ans, quand un enfant distingue la main droite de la main gauche, nous devons leur apprendre à se mettre en face de qiblà (direction de Makkàh) et faire le Sidjdà (prosternation). A l'âge de 6 ans on doit apprendre le namàze à l'enfant et à 7 ans, à faire correctement le wouz:ou. A leur neuvième année, les enfants doivent accomplir correctement le wouz:ou et le namàze; et les parents ont l'ordre d'être intransigeant sur ce point. (Makârem al akhlàq) Deux versets du Saint Qour'àne sur le namàze : (6:163) : "Dis : ma prière, mes actes, ma vie et ma mort sont pour Allàh, Seigneur des mondes" (29:45) : ".....Oui le namàze (office) empêche de la turpitude et du blâmable."

  • details
    • Radjahoussen Goulamabasse
    • Goulamabasse
  • reviews