L’IMÂM CACHE

L’IMÂM CACHE

Le Coran c’est l’Imâm silencieux, l’Imâm c’est le Coran qui parle. Henry Corbin, dans son étude sur le chiísme iranien, a réalisé une oeuvre monumentale du plus haut intérêt ; il en a été le pionnier 1. Sa compétence, son objectivité et sa profondeur suscitent l’admiration de tous ceux qui désirent se plonger dans la […]

  • Carlos del Tilo
Rate this post
Étiquettes :
about this book
  • overview

    Le Coran c’est l’Imâm silencieux, l’Imâm c’est le Coran qui parle. Henry Corbin, dans son étude sur le chiísme iranien, a réalisé une oeuvre monumentale du plus haut intérêt ; il en a été le pionnier 1. Sa compétence, son objectivité et sa profondeur suscitent l’admiration de tous ceux qui désirent se plonger dans la richesse de l’enseignement de l’Islam shî’ite. Ce modeste essai sur le mystère de l’Imam caché que nous présentons ici, sera nécessairement bref vu l’étendu du sujet, mais il servira peut-être à faire connaître l’intérêt de cette tradition, beaucoup plus proche de la nôtre qu’il puisse paraître. Les musulmans shî’ites, qui se répandirent principalement dans les provinces d’Iran, disent que, si Mahomet fut le dernier prophète qui révéla une loi religieuse (sharî’a) – en ceci ils coïncident avec les musulmans orthodoxes appelés sunnites ou traditionnels – il eu cependant, douze descendants appelés Imâms. Ces Imâms sont les guides qui initient ses adeptes et les conduisent au sens caché (bâtin) des révélations prophétiques (zhâhir). C’est l’Imâm qui enseigne le sens ésotérique de la « lettre » coranique, il guide les fidèles vers le sens spirituel, intérieur de la révélation littérale énoncée par le prophète. Le zhâhir pourrait être comparé à ce que les juifs et les chrétiens appellent la « lettre », alors que le bâtin représente le sens spirituel ou messianique. Ainsi donc, si les révélations prophétiques contiennent quelque chose de caché, quelque chose que le prophète n’avait pas la mission de révéler, il incombe à l’Imâm d’enseigner cette gnose. « Si l’Imâm ne vous a pas guidé lui-même vers ces choses, s’il n’y a pas en vous l’aptitude à les comprendre, toutes les paroles que l’on peut vous adresser de l’extérieur frapperont en vain votre oreille 2 ».

  • details
    • Carlos del Tilo
  • reviews