L’Imam ar-Ridha A.S. ou Alime Ale Mouhammad

L’Imam ar-Ridha A.S. ou Alime Ale Mouhammad

Hazrat Thameen Al Houjaj, Imamé Hashtoum, Ali Ibn Mousa Ar RIDHA Alayhissalam (que la Paix soit sur lui) est né à Madinah, le jeudi 11 Zilkaad 148 A.H. (Après Hégire). Son grand-père et notre 6è Imam, H° Jaafar As Sadiq (as), venait de quitter ce monde éphémère, quinze jours plus tôt, soit plus précisément le […]

  • Moulla Nissarhoussen RAJPAR
Rate this post
about this book
  • overview

    Hazrat Thameen Al Houjaj, Imamé Hashtoum, Ali Ibn Mousa Ar RIDHA Alayhissalam (que la Paix soit sur lui) est né à Madinah, le jeudi 11 Zilkaad 148 A.H. (Après Hégire). Son grand-père et notre 6è Imam, H° Jaafar As Sadiq (as), venait de quitter ce monde éphémère, quinze jours plus tôt, soit plus précisément le 25 Shawwal, martyrisé par Mansour, le cruel Calife Abbasside illégal de l'époque, qui lui donna du poison. Sa mère fut une servante d'Oumme Hamida, elle-même l'épouse du sixième Imam (as) et la mère du septième Imam (as). Elle était aussi native de la même région que celle de sa maîtresse qui était d'origine Berbère, de l'Afrique Septentrionale, de l'Algérie, de l'Andalousie ou, plutôt, elle venait de la Nubie. Elle s'appelait Takktoum ou Touktam ou encore Bibi Souttana, mais on la nommait " la Blonde de la Nubie. "Elle portait plusieurs noms : Oummoul Baneen, Najmakhatoune, Soumana khatoune, ou encore, Khizranekhatoune et Soukkankhatoune. H° Oumme Hamida demanda, un jour, à son fils, H° Moussa Al Kazhim (as), d'aller acheter une fille chez le commerçant d'esclaves de la ville de Madinah. Lorsque ce dernier lui présenta ses clientes, l'Imam (as) les lui refusa toutes et lui pria d'en amener une autre de son choix à laquelle il prêtait beaucoup d'attention. " Lors de mon voyage en Afrique du Nord, déclara le marchand, j'ai trouvé une fille en provenance de Marrakech pour laquelle, une Dame Chrétienne très pieuse m'avait donné des instructions particulières. Bibi Souttana, me dit-elle, est une esclave très spéciale, elle se mariera avec la meilleure créature de la terre et donnera naissance à un fils qui écartera le vrai du faux et répandra le vrai Islam d'Est en Ouest. Mais elle est malade et fatiguée." H° Mousa Al Kazhim (as) rentra après cet entretien et lui envoya son serviteur le lendemain avec une somme d'argent. Celui-ci hésita un instant puis, se dirigea chez le vendeur qui lui remit la fille contre le montant qu'il trouva conforme à ses vœux. H° Oumme Hamida vit, une nuit, le Saint Prophète (saw) dans le rêve qui lui annonçait la bonne nouvelle d'offrir H° Oummoul Baneen Najma à son fils H° Moussa Al Kazhim (as). Le huitième Imam (as) s'appelait ALI, comme le premier et le quatrième Imams, mais était connu par son nom honorifique ou le surnom de AR RIZA qui signifie l'Agréé ou le Satisfait. Allah lui attribua ce nom glorieux car Allah était content de lui, ainsi que Son Prophète et les Imams. Ses amis, ses parents et même les ennemis éprouvaient de lui la satisfaction et le plaisir, en raison de ses hautes qualités morales. Il porte divers titres et surnoms tels que Aboul Hassan, Al Sâbir (le patient), Al Zaki (le pur), Al Fadhil (le vertueux), Al Wafî (celui qui tient ses engagements), et Ghariboul Ghourbhâ, un étranger parmi les étrangers, loin de sa ville natale. Il prit les fonctions de l'Imamat, comme huitième Successeur du Saint Prophète (saw), à l'âge de trente cinq ans, après le martyr du septième Imam (as). Il gouverna durant vingt ans : il passa dix ans à Madinah pendant le califat de Haroun, cinq ans pendant la période de Al Amîne et les cinq autres pendant celle de Al Mamoun dont les trois dernières années à Khôrassan en Iran. Que vaut un sang noble quand l'âme est vile ? Mouhammad Al Amîne était noyé dans la débauche et fut en guerre contre son frère Mamoun Al Rachid pendant toute la durée de son règne. H° Ali Ibn Moussa Ar RIZA (as) exploita cette période paisible à la propagation de l'Islam en général, de la voie Shiite en particulier. Al Amîne ne prêta aucune attention à l'Imam (as).

  • details
    • Moulla Nissarhoussen RAJPAR
  • reviews