Les origines du christianisme

Les origines du christianisme

Introduction Et si la religion chrétienne, qui est à la base de la civilisation occidentale, dite judéochrétienne, n’était qu’un mythe ou plutôt un agrégat de mythes, venant de l’antiquité, et étrangers à la tradition monothéiste des prophètes, à laquelle l’Eglise veut le rattacher? Et si le christianisme n’était qu’une invention de cette même Eglise, une […]

  • Mohammed mazigh
Rate this post
about this book
  • overview

    Introduction Et si la religion chrétienne, qui est à la base de la civilisation occidentale, dite judéochrétienne, n'était qu'un mythe ou plutôt un agrégat de mythes, venant de l'antiquité, et étrangers à la tradition monothéiste des prophètes, à laquelle l'Eglise veut le rattacher? Et si le christianisme n'était qu'une invention de cette même Eglise, une institution créée en dehors du milieu d'origine de Jésus, et sans rapport avec son enseignement ? Instrument de domination au service des grands de ce monde, elle n'a cessé, au nom de Jésus, d'écraser le monde de sa domination et de justifier les tyrannies : persécutions, croisades, extermination de peuples, esclavage et conquêtes coloniales, elle a été associée aux grands malheurs de l'humanité, quand elle ne les a pas provoqués et menés. Se prétendant la seule détentrice de la vérité, l'Eglise a combattu les autres religions, converti à la force du sabre ou de la baïonnette des millions de personnes. Les religions d'Amérique Latine ont ainsi disparu, d'autres, sous l'action combinée des colons et des missionnaires, ont subi des dommages, créant artificiellement des minorités, au sein des ensembles nationaux, jadis homogènes. Avec l'Islam, l'Eglise a toujours été en guerre. Quand ce n'est pas la guerre ouverte, comme au temps des croisades ou des conquêtes coloniales, c'est la guerre idéologique par les missions intermédiaires. Certes, il existe depuis quelques décennies maintenant, un dialogue islamo-chrétien, initié, de part et d'autre par des hommes et des femmes de bonne volonté, qui essayent de rapprocher les deux communautés sur la base des éléments communs aux deux religions, mais l'hostilité, du côté chrétien, l'emporte souvent sur l'esprit de conciliation. En 2006, le nouveau pape de Rome a jeté l'huile sur le feu en déclarant publiquement que l'Islam est une religion de guerre et de violence, oubliant les crimes de l'Eglise. Mais les plus grands assauts viennent des médias, notamment des chaînes satellitaires européennes et américaines d'expression arabe (mais qui parlent également dans d'autres langues des pays musulmans) qui distillent à longueur de journée des discours hostiles à l'Islam. Le Prophète Mohammed est accusé d'être un imposteur et un assassin un site Internet le classe même parmi les plus grands criminels de l'humanité, avec Hitler et Staline- le Coran est décrit comme un tissu de mensonges, appelant à la violence et à la guerre. L'amalgame est vite fait entre Islam et terrorisme. A l'inverse, le christianisme est présenté comme une religion de vérité, de paix et de tolérance. Des jeunes se laissent séduire par le discours lénifiant des missionnaires, surtout quand on joint, aux Evangiles et aux cassettes vidéo, des promesses de visa pour l'Europe et l'Amérique, voire de l'argent pour aider ceux et celles qui sont dans le besoin. En échange, les néophytes doivent ''répandre la parole de Dieu'' et gagner à leur nouvelle foi, leurs amis et leurs proches ! La démission des autorités religieuses musulmanes, enfermées dans des discours figés, incapables de renouveler leur argumentation, la corruption, la violence et la misère qui minent les Etats, facilitent le travail des nouveaux Apôtres. Ce n'est un secret pour personne que la religion chrétienne, ne cesse, depuis un siècle de reculer, après avoir été la religion dominante dans le monde. Il y a eu d'abord la déchristianisation de la classe ouvrière, l'Eglise, qui s'est toujours rangée du côté des puissants et qui a justifié l'exploitation des pauvres par les riches, a perdu le contrôle qu'elle exerçait sur les classes laborieuses. Les combats du laïcisme ainsi que les progrès de la civilisation industrielle ont entraîné un recul du sacré et la perte du sentiment religieux dans les autres classes. Même quand ils se déclarent ''chrétiens'' de nombreux Européens et Américains ne vont plus à l'Eglise et n'observent plus les préceptes de leur religion. Dans les pays du Tiers monde où le christianisme a souvent été imposé par la force, on assiste également, depuis les indépendances, à un recul : le rejet du colonialisme s'accompagne souvent d'un rejet de sa religion, du moins du rejet de sa forme occidentale. En revanche, on assiste, dans de nombreux pays à un renouveau des religions locales, généralement réfractaires, voire hostiles aux missions chrétiennes, comme c'est le cas de l'Inde ou des pays musulmans. Depuis, les Eglises se sont dotées de puissants instruments de propagande -notamment les médias, pour investir ces pays et réussir là où les guerres coloniales n'ont pas réussit: obtenir des conversions ! Les musulmans, parce qu'ils croient en Jésus Fils de Marie et à son Message, ont jusque là observé une attitude de réserve face au christianisme : même s'ils en critiquent les dogmes, ils ne s'opposent pas à lui de façon systématique et ils continuent à voir dans les chrétiens des Gens du Livre, proches de leur foi. Aujourd'hui, avec la virulence des attaques, il est temps d'organiser la riposte, de montrer la réalité du christianisme, détourné, dès les origines, de l'enseignement de Jésus, et des crimes que l'Eglise a commis en son nom. Ce livre, écrit par un musulman, se veut avant tout un rétablissement de la vérité historique. S'il remet en cause les fondements historiques de la religion chrétienne, il ne doute à aucun moment de l'existence de Jésus ni de sa qualité de prophète ni de la véracité de l'Evangile authentique. Il n'est pas non plus hostile aux chrétiens mais les informe par devoir de vérité des errements de l'Eglise. Puisse ce livre les aider à prendre conscience de la vérité et à rendre justice à Jésus, le prophète calomnié et vilipendé depuis 2000 ans !

  • details
    • Mohammed mazigh
  • reviews