LE VOYAGE SPIRITUEL – HAJJ

LE VOYAGE SPIRITUEL – HAJJ

INTRODUCTION Allah (Le Très Haut) a dit : « Certes, la première Maison qui ait été édifiée pour l’humanité (comme lieu d’adoration), c’est bien celle de Bakkah (Makkah), bénie et source de guidance pour l’univers entier. » [Sourate Alé Imrane (n° 3), verset 96] Les Hommes sont sans cesse accablés par les problèmes de la […]

  • Mahmud Mahdipur
Rate this post
Étiquettes :
about this book
  • overview

    INTRODUCTION Allah (Le Très Haut) a dit : « Certes, la première Maison qui ait été édifiée pour l’humanité (comme lieu d’adoration), c’est bien celle de Bakkah (Makkah), bénie et source de guidance pour l’univers entier. » [Sourate Alé Imrane (n° 3), verset 96] Les Hommes sont sans cesse accablés par les problèmes de la vie quotidienne, dans la recherche de leurs besoins matériels vrais et perçus ; ils sont contaminés par la bureaucratie, par leurs propres professions quotidiennes, et préoccupés à se tenir informés des événements qui se produisent autour d’eux, dans leur pays et à travers le monde. Toutes ces choses empêchent l’Homme d’assumer les responsabilités qui lui sont confiées par Allah (SWT) et les objectifs élevés qu'il se fixe pour lui-même. Une vie si remplie nous fait négliger notre identité originale et notre (ultime) vraie demeure. C'est le Hajj qui agit en tant que migration sacrée en nous détachant de toutes les choses auxquelles nous sommes liés dans notre vie quotidienne et également des habitudes auxquelles nous nous sommes accoutumés. Ainsi, par le Hajj, un individu se développe dans son être et commence à retourner vers Allah (SWT) ainsi que vers le caractère inné et l’être qu’Allah lui a donnés. En accomplissant le Hajj, une personne peut être présente dans le rassemblement annuel général des Musulmans du monde entier, et peut être témoin du Seigneur en compagnie d'autres personnes qui croient en la même religion, qui ont la même aspiration et qui adorent tous le Seul et l’Unique Créateur. E^tre présent au Miqat (endroit où l’on se revêt de l’Ihram), réciter le Talbiyyah (Labbayk Allahoumma Labbayk…me voilà, ô Allah, me voilà…), accomplir le Tawaaf autour de la Maison d'Allah (SWT), accomplir le Salat, courir entre les montagnes d'Al-Safa et d’Al-Marwah, se couper les ongles ou les cheveux, faire ensuite le grand déplacement vers Arafat, puis Mash'ar, suivi de Mina, pour aboutir au grand acte d’adoration par le sacrifice d'un animal, et enfin se raser la tête – tous ces actes sont enveloppés par des milliers de secrets et de mystères qu’il n’est évidemment pas possible d’expliquer à la lumière de quarante Ahadith courts (qui seront traités dans ce livret). Cependant, il est important de noter qu'une partie des secrets derrière tous ces actes d’adoration, qui sont à la fois politiques et spirituels, est qu'ils poussent effectivement une personne vers de plus grandes études et recherche des textes islamiques et sont, en fait, à l’origine de la soif pour (acquérir) plus de connaissances et une stimulation pour apprendre davantage au sujet de la foi. Les réflexions intellectuelles minutieuses et les petits objectifs que les gens se sont fixés prennent une plus grande envergure quand ils sont plongés dans le grand rassemblement universel des Musulmans. Sans aucun doute, c’est dans un lieu comme celui-ci qu'un individu souhaite et vit des espoirs et des aspirations non seulement pour lui-même, mais plutôt pour tous les Musulmans. Les Houjjaj (Pèlerins) participant à ce grand voyage Abrahamique, relient spirituellement leurs actions avec celles qui ont été accomplies par les grands Prophètes précédents et ouvrent les portes du passé historique à leur propre champ de compréhension. L'appel sacré Divinement enseigné de "Labbayk Allahoumma Labbayk…" emmène à l’esprit l'engagement antique, le pacte, et l’alliance innée que l’Homme a auparavant faite avec son Créateur. C’est en s’habillant des vêtements blancs de l'Ihram qu'une personne se débarrasse des traits spirituellement sombres de l'égoïsme, de la vanité, et du désir effréné de répondre à ses plaisirs sensuels, et met un terme (avec conviction) à ses mauvaises habitudes et actions. Par cet habillement dont l’on est vêtu maintenant, l’on voit et l’on comprend que toutes les éloges, les bénédictions et la puissance appartiennent uniquement à Allah (SWT). L'étiquette liée au fait d’être à l'intérieur du Sanctuaire (Haram) nous enseigne les traits moraux nobles et les morales Divines sacrées que nous devons décréter à tout moment dans notre vie. Les actions physiques du Hajj nous enseignent les leçons de l'unité, l'importance de garder ensemble le domaine spirituel et politique, comment entretenir la vraie foi, comment établir des relations avec d'autres Musulmans, et la véritable signification de la liberté. En même temps, on nous enseigne également à nous soulever et lutter contre l'incrédulité, le polythéisme et d'autres forces sataniques en tant qu'une unité ferme des Musulmans. C’est par le Tawaf en présence de son Bien-aimé, le fait de se trouver près du Maqam-e-Ibrahim et d'accomplir le Salat qu’une personne atteint la même position que les anges dans les cieux qui effectuent une action analogue ! Par l'acte du Sa'ï entre les montagnes d'Al-Safa et Al-Marwah, puis la coupe des cheveux, une personne peut finalement circumambuler de nouveau autour de la Ka'bah pour le Tawaf final, connu sous le nom de Tawaaf an-Nisâ, où elle termine entièrement ce Hajj en se rendant près du Maqam-e-Ibrahim et en accomplissant les deux derniers Rak'ats de Salat. C’est en saluant le Hajroul Aswad et même en l’embrassant qu'une personne renouvelle l'engagement fait dans l'autre monde, comme il est mentionné dans le Saint Qour’an : « Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : "Ne suis-Je pas votre Seigneur ?" Ils répondirent : "Mais si, nous en témoignons..." – afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : "Vraiment, nous n'y avons pas fait attention" » (7:172) C’est seulement en buvant l'eau délicieuse du puits de Zamzam qu’une personne peut de nouveau entendre le chuchotement de la vie traverser entièrement son corps et son âme… Les arrêts momentanés au cours du Hajj et les déplacements effectués d'un endroit à l'autre selon les ordres d'Allah (SWT) ainsi que le rappel d'Allah (SWT) enseignent à une personne la façon de vivre Abrahamique. C'est par les actes de l'abattage d'un animal qu'une personne peut trancher la veine de son caractère négatif de l’avarice, et c’est par l'acte de rasage de la tête qu'elle commence à se préparer à entrer de nouveau dans le Masjidoul Haraam, la Maison de son Bien-aimé. Cependant, avant cela, elle doit se diriger vers le Jamarat afin de lapider la grande, la moyenne et la petite représentations du Satan. Par cet acte, elle annonce son désaveu et sa désapprobation de tout ce qui est satanique et tout ce qui a trait au polythéisme. Ce petit livret contient une collection de quarante Ahadith sur ce grand acte obligatoire – le Hajj. Ces Ahadith ont pour objectif d’élucider et d’expliquer certaines des étiquettes et des buts dissimulés derrière le Hajj. Le caractère sacré et la sainteté des emplacements du Hajj et le rôle qu'ils jouent dans la vie d'une personne ont été également mentionnés dans notre sélection de récits. Les Traditions courtes que nous avons citées dans cette œuvre, nous viennent des Leaders Infaillibles de la Foi (a.s.) et ouvrent de nouvelles perspectives avec un beau visage du Hajj aux visiteurs de la Maison sacrée d'Allah. Ceux qui ont un désir intense d’effectuer le voyage, mais n'ont pas été encore bénis pour l’accomplir, feraient bien d’étudier soigneusement ces hadiths. « Que votre Hajj soit accepté et que tous vos efforts soient appréciés. » Mahmud Mahdipur

  • details
    • Mahmud Mahdipur
  • reviews