islamic-sources

  • features

    1. home

    2. book

    3. Le problème de concentration dans la Prière

    Le problème de concentration dans la Prière

    Le problème de concentration dans la Prière

    • Sayyed Mohammad Bâqer al-Sadr
    download

      Download

    Le problème de concentration dans la Prière
    3.1 (61.7%) 141 votes
    description book specs comment

    Le problème de concentration dans la prière est une préoccupation universelle pour des millions de priants qui y sont confrontés quotidiennement.
    Un problème, car la prière rituelle occupe une place primordiale dans le système des rites en Islam et tout Musulman est tenu obligatoirement d’accomplir cette prière cinq fois par jour, sous peine d’être fautif vis-à-vis d’Allah. En effet, selon le Hadith, la prière est le pilier de la Religion, si elle est acceptée, le reste (des actes de piété du croyant) sera accepté, et si elle est rejetée, tout le reste sera rejeté aussi. Or, pour être acceptée, la prière doit remplir un certain nombre de conditions, et entre bien d’autres, elle doit être correctement accomplie selon un ordre prescrit précis. Et on sait que la prière rituelle consiste en une suite de gestes, de mouvements et de positions corporels pendant lesquels le priant doit prononcer des lectures prescrites. L’acceptation de la prière ou son rejet dépend en partie de l’accomplissement correct et selon l’ordre prescrit de tous les mouvements et lectures que chaque prière requiert. Il suffirait donc que le priant omet ou oublie d’accomplir une séquence de la prière, une lecture, un mouvement prescrit pour que sa prière soit invalidée ou défectueuse. Or de tels oublis sont fréquents chez un bon nombre de priants, vu nos soucis, nos préoccupations et nos stress quotidiens qui nous déconcentrent souvent, et nous font perdre le fil du déroulement de la prière. Il arrive à chacun de nous souvent pendant la prière de penser subitement à un ami qu’on a rencontré ou qu’on va rencontrer, à ce qu’on mange tout à l’heure, à une remarque désobligeante faite par un individu etc… Or ce sont ces idées qui envahissent sans cesse et l’une après
    l’autre notre esprit qui empêchent celui-ci de se concentrer sur le déroulement correct de la prière.
    D’autre part l’esprit est le centre de la pensée et l’entité dans laquelle naissent et passent les idées. Il doit être donc forcément toujours occupé par une pensée, tout comme un corps creux dans l’air ou dans l’eau ne peut rester une seconde inoccupé par l’air ou l’eau qui l’entoure. Or, nous accomplissons très souvent nos prières, dont nous connaissons le moindre et tous les détails par coeur, machinalement et notre esprit se trouve de ce fait par moment inoccupé, ce qui permet aux idées extérieures de s’y introduire pendant ces moments d’inattention et de nous distraire ou de nous déconcentrer. De là nous perdons le fil du déroulement de la prière, et nous savons plus si nous avons déjà accompli deux ou trois rak’ah par exemple.

    http://www.albouraq.org

    Étiquettes :
    • Sayyed Mohammad Bâqer al-Sadr