click on book to show pdf

Le Miracle du Coran et en quoi il diffère ?

Le Miracle du Coran et en quoi il diffère ? Le miracle du Coran diffère des miracles des Prophètes précédents selon plusieurs dimensions de l’inimitabilité / du miracle. Le Coran renferme une dimension miraculeuse que l’esprit ne verrait pas avant de s’être éveillé et avoir découvert ce qu’il méconnaissait des propriétés de l’univers et ses […]

  • Sheikh Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî
  • islamophile
  • islamophile
Rate this post
Étiquettes :
Le Miracle du Coran et en quoi il diffère ?
about this book
  • overview

    Le Miracle du Coran et en quoi il diffère ? Le miracle du Coran diffère des miracles des Prophètes précédents selon plusieurs dimensions de l'inimitabilité / du miracle. Le Coran renferme une dimension miraculeuse que l'esprit ne verrait pas avant de s'être éveillé et avoir découvert ce qu'il méconnaissait des propriétés de l'univers et ses secrets. A ce moment, il s'avère que le Coran a d'autres dimensions miraculeuses, des dimensions nouvelles qui accentuent le sens de l'inimitabilité ou donnent de nouvelles dimensions au propos. Parfois, le miracle du Coran tient à l'emploi d'une préposition, une préposition qui comporte un miracle impressionnant. Nous aborderons ce fait en détail dans les prochains chapitres. Mais ce que nous devons retenir à ce stade est que le Coran a des dons qu'il octroye à chaque génération qui diffèrent de ceux des générations précédentes car le Coran est destiné à tous les hommes, c'est-à-dire le monde entier, et qu'il ne se limite pas à une nation en particulier. Il s'agit d'une religion complète destinée à toute l'humanité. De ce fait, il doit être en mesure d'offrir des dons à chaque génération, sinon, si le Coran achevait son don miraculeux en un siècle par exemple, il n'aurait rien à offrir aux siècles suivant et il serait ainsi figé. Or, le Coran se renouvelle et ne se fige jamais. Il est toujours généreux dans ses dons, capable d'octroyer des dons différents à chaque génération et avec les mêmes versets. Autrement dit, certains versets du Coran nous donne maintenant une nouvelle profondeur dans leur sens, une profondeur que l'on ne pouvait atteindre par une compréhension pointue du temps de la révélation du Coran. Pour que ce point soit clair, nous devons distinguer deux choses. Premièrement, dans le Coran, il y a des commandements spéciaux relatifs au culte c'est-à-dire ce que Dieu a prescrit aux homme de faire comme actes d'adoration selon la manière qu'Il a déterminée - Exalté soit-Il. Les ordres de faire ceci ou de s'abstenir de cela, ce qui est licite et ce qui est illicite, ces commandements prescrits n'admettent aucun changement ni modification et sont tels qu'ils ont été interprétés par le Messager de Dieu - que les salutations de Dieu et Ses bénédictions soient sur lui - ou tels qu'ils ont été interprétés du temps de la révélation du Coran : les cinq prières - il n'y a là aucun effort d'interprétation à faire, la profession qu'il n'y a de divinité que Dieu, l'aumône (la zakât), ce qui a été rendu licite ou illicite pour l'homme, le mariage et le divorce... Tout ce que Dieu a légiféré comme commandements a été explicité et interprété par le Messager - que les salutations de Dieu et Ses bénédictions soient sur lui - et il n'y a aucune place pour l'ijtihâd. Personne ne peut venir nous dire que la prière se fait quatre fois par jour en s'appuyant sur une quelconque interprétation. Ceci est inacceptable et n'est pas sujet à débat. Les commandements de faire une chose ou de s'abstenir de telle autre chose, les commandements qui si tu les accomplis tu obtiens ton salut et si tu les braves tu seras châtié ne souffrent aucun changement ni aucun ijtihâd car c'est Dieu qui détermine la façon dont nous devons l'adorer et c'est Lui qui choisit la voie que nous devons suivre.      

  • details
    • Sheikh Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî
    • islamophile
    • islamophile
  • reviews