La Verite Sur Le Shi’isme & La Reforme

La Verite Sur Le Shi’isme & La Reforme

.avant-propos 2.la personnalité d’el-mûssawî et la problématique de la conception dogmatique a notre époque, les religions, les idées, les sentiments, les fléaux sociaux et toutes les manifestations de la vie humaine sont minutieusement exploités par le système international de l’oppression et de la domination. la mondialisation de l’économie ne peut se réaliser au service de […]

  • par 'ala'ud-din as-sayyid amir muhammad al qazwini
Rate this post
about this book
  • overview

    .avant-propos 2.la personnalité d'el-mûssawî et la problématique de la conception dogmatique a notre époque, les religions, les idées, les sentiments, les fléaux sociaux et toutes les manifestations de la vie humaine sont minutieusement exploités par le système international de l'oppression et de la domination. la mondialisation de l'économie ne peut se réaliser au service de ce système totalitaire que si la religion, la culture et les spécificités des peuples se trouvent subjuguées, écrasées voire définitivement effacées. l'une des cultures les plus à même de résister à ce flux de la matérialisation du monde et de la colonisation consommatrice des esprits et des identités, est la culture islamique sous sa forme shi'ite. conscient du sérieux avec lequel l'islam envisage de contrecarrer l'oppression animale et mécanique du nouveau système de l'arrogance, celui-ci emploie tous les moyens y compris les cerveaux et les plumes appartenant à la communauté islamique pour la tromper et la détourner de sa culture qu'elle est en droit de proposer comme une alternative à la civilisation actuelle rongée par ses propres maux et démons. parmi les ecoles islamiques toujours en vigueur à notre époque, seul le shi'isme réunit les conditions requises pour l'édification d'une nouvelle ère de paix et de justice et pour remporter une victoire durable sur le mal, le vice et l'inhumain. parmi les ressorts du shi'isme, il y a l'espoir en un lendemain rayonnant, juste et paisible que seul l'imam al mahdî (a.s) pourra édifier. le système oppresseur veut justement étouffer cet espoir et y substituer l'allégeance aveugle de tous les humains à ses devises trompeuses : gagner plus, et rapidement, consommer plus, uniformiser plus, dominer plus.... pour y parvenir, l'ennemi d'al mahdî (a.s) paie les traîtres parmi les musulmans faciles à acheter, faciles à persuader.... l'autre ressort du shi'isme qui dérange parce qu'il préserve l'identité islamique et lui garantit l'éternité est le principe de wilâyat-ul-faqih que l'ennemi cherche à saboter au sein même de la république islamique-minaret des croyants. il y a aussi l'obligation pour tout musulman de s'acquitter du 0quint et de la zakât pour que lui-même, ses biens, sa famille et sa descendance soient bénis et heureux. la nouvelle economie mondiale ne peut tolérer qu'il y ait sur terre une voix qui appelle à l'équité, à la répartition juste des richesses, et à la modération dans la consommation individuelle, ménagère, et nationale, "le cinquième" dérange aussi parce qu'il confère à l'etat islamique et au faqîh les moyens de défendre les acquis de la justice et de prendre l'initiative dans tous les domaines de la vie. le ressort, sur le plan familial est le principe du mariage temporaire autorisé par l'islam pour canaliser la sexualité humaine et la responsabiliser. tandis que l'évolution des lois et des moeurs tend, à l'échelle mondiale, vers la reconnaissance de ce principe, le dr. el-mûssawî se charge, entre autres, de l'incriminer et de le dénigrer. les ennemis de la pureté et de la nature cherchent plutôt la diffusion de la débauche et de la sexualité libre mais irresponsable avec tout le cortège de vices, de fléaux et d'insouciance qui l'accompagnent... le livre dont nous présentons aujourd'hui la traduction en langue française contribue à l'éclairage des masses musulmanes vivant dans les pays francophones où la négation des valeurs islamiques fait des ravages. nous implorons allah-gloire à lui d'accepter notre modeste contribution, de nous soutenir dans son droit-chemin et de guider tous les humains à la voie d'ahl-ul-bayt (a.s).

    le plus pauvre des musulmans: abû 'ali hâshimî
     
    la personnalité d'el-mûssawî et la problématique de la conception dogmatique
    par: le professeur salîm al-hassanî
     
    rédacteur en chef de la revue "al fikr-ul-jadid".
    dans les domaines de la recherche scientifique, le lien entre l'auteur et le produit de sa pensée est étroit et ne peut être passé sous silence. n'étant pas un état isolé ou abstrait, le produit de l'esprit est fortement lié à la formation psychique, sociale et culturelle de l'auteur. qu'il s'agisse du choix je l'objet de recherche, de la méthode suivie dans le traitement du sujet ou du style et des résultats auxquels l'auteur aspire parvenir, les constituants de la personnalité de ce dernier sont les éléments essentiels qui commandent la nature de l'effort scientifique qu'il fournit. ainsi, à travers ce qu'il présente comme résultats, tout auteur révèle ses orientations politiques et intellectuelles. partant du principe selon lequel l'auteur écrit à la lumière de ses convictions et de ses engagements et ne peut présenter des thèses en contradiction avec ses idées et options, on procède à la classification des appartenances philosophiques des auteurs et de leurs écoles. a la lumière de cette vérité comme les différents domaines de la recherche scientifique, on a généralement recours aux travaux intellectuels des uns et des autres pour identifier les traits caractéristiques de leurs personnalités et de leurs pensées. si dans le cas du dr. el-mûssawî, on se réfère au principe ci-dessus, on se rendra compte de la difficulté de déterminer ses options idéologiques et politiques, vu l'ambivalence de ses engagements et de ses prises de position. a l'époque du chah d'iran, le dr. el-mûssawi qui adoptait alors les idées de l'imam al-­khumaynî utilisait la radio irakienne pour les diffuser. or, la thèse de wilayat-ul-­faqîh(suprématie de l'imam jurisconsulte) adoptée par l'imam al-khumaynî n'est pas une idée simple qu'on peut dépendre des tempéraments et caprices personnels. c'est l'une des thèses juridiques les plus délicates que les grands savants musulmans ont longuement débattues et approfondies. son adoption alors serait une prise de position idéologique claire et nette. seulement, dès la chute du régine du chah et l'avènement de la république islamique, le dr. el-mûssawi fit volte face et commença à s'attaquer à la thèse du gouvernement islamique, qu'il soutenait jusqu'alors. ce changement reflète tant au niveau de la pensée, qu'à celui de l'idéologie, des troubles de personnalité et une confusion certaine dans sa ligne de conduite. ce qui explique la multiplicité de ses engagements et son incapacité à se tenir à une seule ligne idéologique ou politique. une deuxième vérité aussi importante et indéniable que la précédente consiste à dire que les écrits relatifs au dogme, d'un auteur comme le dr. el-mûssawî ne présentent pas de valeur scientifique étant donné que de tels traités sont étroitement liés aux convictions personnelles de leur auteur. contrairement aux sujets d'ordre scientifique ou littéraire que tout un chacun pourrait traiter indépendamment de ses positions personnelles, les écrits d'ordre religieux ne peuvent être dignes d'authenticité que s'ils émanent d'auteurs versés dans la science et le dogme de la religion traitée. il est évident qu'un clerc traite du christianisme, qu'un imam traite de la foi et de la morale islamiques, mais ce qui n'est ni évident ni exempt de soupçon c'est le cas où les rôles sont inversés c'est à-dire quand par exemple l'ecclésiastique parle de l'islam ou le marxiste traite de la foi et de la morale religieuses. dans de tels cas, ces livres -et celui du dr. el-mûssawî en est un- ne peuvent présenter de valeur scientifique ni constituer des textes objectifs ou des références sûres quand il s'agit de mener un débat ou de dresser une critique. pour revenir au cas el-mûssawî, ce dernier ne représente pas d'existence dans la sphère shi'ite ou même islamique et n'y détient aucune place significative. poursuivi pour de nombreuses accusations et connu pour ses déviations, il est souvent la risée des blagueurs parmi les hommes de lettres et de culture. incarcéré en france en 1964 pour usage de faux, il errait dans différentes contrées, travaillant pour plus d'un service de renseignements et se vendait à quiconque pouvait lui verser plus d'argent. bien qu'il profitât largement de son appartenance à la famille du feu sayyid abû-hassan al-mûssawî, son cynisme et son animosité envers le shi'isme sont choses flagrantes et dénotent un complexe profond et enraciné dans son psychisme. fils unique de son père assassiné dans des circonstances confuses au najaf haut lieu des études shi'ites (en irak), el mussawî vécut dans sa solitude les conséquences de ce drame. mais, pour surmonter le choc, il s'entoura de personnes gâtées qui répondaient volontiers à ses nécessités et à ses désirs. mais cela eut des résultats inverses à cause du complexe qui le rongeait de l'intérieur. ayant pris connaissance de son caractère dissolu et de ses déviations morales, les détracteurs de l'islam l'utilisèrent pour l'exécution de leurs plans visant à nuire à l'islam et aux musulmans et tirèrent parti de son nom de famille pour dénigrer le shi'isme à travers les suspicions et le rôle douteux qu'il continuait d'endosser. reste à souligner ici une troisième vérité: les sources de l'ecole ja'farite et du dogme sont des textes de grande valeur au sein de la communauté shi'ite. il s'ensuit que ceux -ci doivent jouir, pour tenir lieu de références dans toute étude, critique, citation, d'une parfaite authenticité. ainsi, il est unanimement admis que pour discuter par exemple, d'un avis religieux sunnite, il est nécessaire de se référer à des textes reconnus comme valables et sûrs par les savants sunnites. il en est de même quand il s'agit de traiter de (l 'ecole d'ahl-ul-bayt (a.s). en d'autres termes, la discussion d'un avis juridique shi'ite, basée sur des sources refusées par la dite ecole ne serait qu'une opération tendancieuse visant la suspicion et la diffusion d'une propagande. et c'est précisément la mission dont se charge el-mûssawî. en fait, il n'est qu'un moyen dans un projet de longue haleine et un nom dans la liste de ceux qui vendent leurs services.
    lecture rapide dans le dossier mûssâ el-mûssawî
    il n'est guère besoin, pour prendre connaissance des déviations de cet homme, de fournir un effort d'archivage spécial pour la simple raison qu'il fait partie de ce genre d'hommes dont la notoriété est due aux multiples activités qu'ils exercent pour acquérir toujours plus. ainsi, ses transactions et projets sont connus du grand public. el-mûssawî est parvenu à faire valoir ses services auprès des ennemis de l'islam, qui n'hésitèrent pas à le combler de titres d'honneurs et d'argent pour lesquels il n'hésita pas à son tour d'adopter publiquement certaines positions idéologiques ou religieuses puis s'en démarquer sans gène et sans scrupule comme pour clamer aux quêteurs de mercenaires: " me voici, payez et j'exécute ". ceux qui, comme el-mûssawî, vendent leurs services sont nombreux mais il se distingue par ses aptitudes dont l'appartenance à une famille shi'ite de grand renom et le port du turban, signe distinctif des savants shi'ites. vu l'étendue de ces possibilités, le dr. el-mûssawî sait qu'il peut être utile et surtout faire très mal quand les ennemis de l'islam le lui demandent. toutefois, le point faible et irrémédiable c'est l'histoire de cet homme, entachée d'immoralité dangereusement connue par tous et surtout par les différentes sphères des décisions politiques qui, faute de mieux, l'apprécient à sa juste valeur et s'en servent à terme. pour ceux parmi les fils de cette communauté, qui n'ont pas connu son histoire ou entendu parler de ses déviations continuelles, nous présentons des exemples disparates de ses archives personnelles.

  • details
    • par 'ala'ud-din as-sayyid amir muhammad al qazwini
  • reviews