islamic-sources

  • features

    1. home

    2. book

    3. La vérité du Chiisme

    La vérité du Chiisme

    • Sibah Ali Al-Bayati - Groupe d’Etude et de recherche Projet supervisé par le département des affaires culturelles
    • Monto Beto
    • ISBN: 978-964-529-457-9
    download

      Download

    La vérité du Chiisme
    2.9 (58.29%) 152 votes
    description book specs comment

    INTRODUCTION
    Louanges à Dieu, Seigneur de l’univers, que Sa paix et Sa bénédiction soient sur Son envoyé et serviteur, Muhammad, sur sa descendance purifiée et sur leurs partisans sincères.
    J’avais étudié le Chiisme et ses origines avec beaucoup d’attention, dans les ouvrages des écrivains et des chercheurs anciens et contemporains, et j’en avais tiré toutes sortes d’idées sur les origines du Chiisme. Un grand nombre d’entre eux considéraient que le Chiisme était une des sectes qui étaient apparues à une époque de division entre les musulmans, qui avait fait beaucoup souffrir la communauté musulmane et qui concernait la doctrine islamique et l’interprétation des événements historiques.
    A cette époque, plusieurs sectes islamiques étaient apparues et chacune prétendait détenir la vérité et être dans le droit chemin. C’est à cause de ces divergences que certaines sectes islamiques avaient commencé à se référer à leur propre théorie au lieu de recourir aux versets coraniques ou aux paroles de l’envoyé de Dieu (Pbsl). Ce problème s’aggrava lorsqu’elles introduisirent le fanatisme dans leur idéologie et commencèrent à modifier ou à supprimer certaines paroles de l’envoyé de Dieu, avec l’introduction de faux hadiths dans la Tradition prophétique, comme le hadith:
    «Apparaîtra dans ma communauté, un peuple qu’on appellera les rejetés, combattez-les donc car ce sont des polythéistes».
    Tous les écrivains et historiens des siècles précédents, savent que l’expression «rejetés» fut utilisée par Zaïd ibn Ali ibn Hussein (paix sur eux) pour désigner certains de ses partisans qui l’avaient abandonné dans sa lutte contre les Omeyyades.
    Ce terme ou d’autres qui ont été utilisés pour désigner certaines sectes minoritaires, était inusité à l’époque du Prophète de l’islam (Pbsl).
    Parmi les hadiths de l’envoyé de Dieu (Pbsl), il en est un qui a été rapporté par toutes les écoles islamiques, qui dit que la communauté musulmane se divisera en soixante-treize sectes et que toutes, sauf une, sont vouées à l’enfer. Chaque secte se défend en affirmant être celle qui est dans la voie droite et que les autres iront toutes en enfer.
    Ces croyances se propagèrent rapidement jusqu’à ce que de faux hadiths furent introduits dans les récits prophétiques, dont les expressions et le vocabulaire n’avaient jamais été utilisés à l’époque du saint Prophète (Pbsl) mais apparurent à l’époque où naquirent les divergences entre les musulmans sur les fondements de leur doctrine et à l’époque où ils commencèrent à imiter la culture des étrangers, convertis à l’islam. C’est alors que chaque doctrine adopta une philosophie particulière. Certaines sectes introduisirent la pensée et la philosophie grecque, perse, romaine ou hindoue dans leur doctrine.
    A l’époque de la prospérité de l’islam, les chercheurs et les penseurs musulmans se consacraient à l’étude des sciences et des arts islamiques, alors que les partisans des sectes s’occupaient des problèmes relatifs à la succession du pouvoir, après le Messager de Dieu (Pbsl). De grands écrivains comme Shahrestani et Al Baghdadi écrivirent des ouvrages sur les sectes et les doctrines islamiques dont les plus nombreuses furent appelées Ahl-ul-sunna wal jamâ’a, c’est à dire les différentes écoles sunnites.
    Ces ouvrages étaient consacrés à la présentation des soixante-treize sectes musulmanes, à la seule qui détient la vérité et à l’erreur des soixante-douze autres. Ces grands écrivains cherchaient à prouver que les sectes de la communauté islamique dont les partisans étaient les plus nombreux, étaient dans le droit chemin et seraient sauvées le jour du jugement. Par contre, d’autres écoles comme le Chiisme, étaient considérées comme des groupuscules ou des innovations de certains compagnons de l’envoyé de Dieu (Pbsl).
    Pour appuyer leurs arguments, ils affirmaient que le Chiisme avait été inventé par un certain Abdullah ibn Sabah, un juif qui se serait converti à l’islam et aurait créé le Chiisme en s’inspirant du Judaïsme. D’autres écrivirent que ce dernier était un Perse et qu’il aurait fondé cette secte en se référant au Zoroastrisme. Un petit nombre d’entre eux soulignèrent que cette secte était apparue suite à l’oppression subie par les descendants du saint Prophète (Pbsl), comme le martyre d’Ali Ibn Abou Talib et d’Hussein Ibn Ali (paix sur eux).
    Certains historiens pensent eux, que le Chiisme naquit après l’événement regrettable de Saqifa ou à l’époque du Califat d’Osman ou après la bataille du chameau ou celle de Seffine, ou encore après le martyre d’Hussein (AS).
    Ces écrivains et historiens considéraient que ces événements étaient les principales causes de l’apparition du Chiisme, comme le pensaient également les savants sunnites. Tout ceci montre que les origines du Chiisme, sont très mal connues alors que le Chiisme est une école dans la ligne de l’islam authentique, dans ses croyances et ses sciences.
    Il ne s’agit pas d’une secte ou d’une innovation introduite dans l’islam, mais plutôt d’une doctrine initiale qui existait déjà à l’époque du saint Prophète Muhammad (Pbsl) et qui avait continué après lui, sous la direction des Ahl-ul-Bayt (les descendants de l’envoyé de Dieu, paix sur eux). Ces Immaculés donnaient la véritable image de l’islam et combattaient toute infiltration, tout ajout ou toute innovation religieuse qui avait pour objectif la destruction de l’islam.
    C’est ici que certaines personnes sont tombées dans l’erreur, en qualifiant le chiisme d’infiltration étrangère à l’islam. Ces gens ne se rendaient pas compte qu’il s’agissait là d’une grave accusation et d’un complot contre l’islam. Ils affirmaient même que le Chiisme était devenu un abri et un camp pour les ennemis de l’islam et des Arabes.
    Ce qui est encore plus déplorable est que certains chercheurs contemporains accusèrent les chiites comme leurs prédécesseurs accusaient les Ahl-ul-Bayt(AS), sans avoir étudié la doctrine et l’Histoire du Chiisme alors qu’il existe à l’heure actuelle, de multiples possibilités d’études et de recherches pour quelqu’un qui désire vraiment connaître la vérité.
    L’honnêteté scientifique et intellectuelle aidera les chercheurs à atteindre la vérité qui ne pourra jamais être distinguée dans la mauvaise foi.
    Certains chercheurs, inoubliables parmi les orientalistes, qui avaient vraiment envie de comprendre la vérité, sont arrivés aux mêmes résultats que les savants chiites. Des savants et des penseurs qui avaient tenté d’ouvrir dans de leurs études une voie pour les gens qui recherchent la vérité.
    Ce livre est une tentative pour mener les gens à la vérité.

    Site internet: www.ahl-ul-bayt.org
    Courriel: info@ahl-ul-bayt.org

    Étiquettes :
    • Sibah Ali Al-Bayati - Groupe d’Etude et de recherche Projet supervisé par le département des affaires culturelles
    • Monto Beto
    • ISBN: 978-964-529-457-9
    • Centre Mondiale des Ahl-ul-Bayt(AS)
    • Date de publication: 2012
    • Imprimerie: Mojab