LA BATAILLE DE BADR

LA BATAILLE DE BADR

LA BATAILLE DE BADR   Au milieu du mois de Jamadil Awwal  2 A.H., il fut rapporté à Médine qu’une caravane de commerce se rendait de la Mecque vers la Syrie sous la direction de Abou Soufyan.   Le Saint Prophète (s) décida d’envoyer deux hommes pour en savoir plus sur cette caravane. Il leur […]

  • hassane
Rate this post
about this book
  • overview

    LA BATAILLE DE BADR

      Au milieu du mois de Jamadil Awwal  2 A.H., il fut rapporté à Médine qu’une caravane de commerce se rendait de la Mecque vers la Syrie sous la direction de Abou Soufyan.   Le Saint Prophète (s) décida d’envoyer deux hommes pour en savoir plus sur cette caravane. Il leur dit de se renseigner sur sa trajectoire, le nombre de gardiens ainsi que la nature des marchandises qu’elle transportait. Les deux hommes rassemblèrent les informations suivantes :   1. 1. Il s’agissait d’une grosse caravane et tous les Mecquois y avaient une part de marchandises   2. 2. Le chef de la caravane se nommait Abou Soufiyane et il était escorté par 40 hommes.   3. 3. 1000 dromadaires transportaient les marchandises estimées à 50 000 dinars.   Les Koraïchites avaient confisqué la propriété de tous les Musulmans ayant émigré vers Médine, et le Saint Prophète (s) décida alors de saisir la propriété des Mecquois en échange. Bien que les Musulmans se mirent à la poursuite de Abou Soufiyane, ils ne parvinrent pas à le rattraper. Mais, la date de retour de la caravane était pratiquement précise car les Koraïchites retournaient toujours de la Syrie vers la Mecque en début d’automne.   Le Saint Prophète (s) quitta Médine pour se rendre vers la vallée de Badr, à 80 milles de Médine, où il  attendit le retour de la caravane.   Abou Soufiyane réalisa que les Musulmans l’attendraient à Badr qui était un lieu d’arrêt sur la route vers la Mecque; il envoya ainsi un appel à l’aide de toute urgence à la Mecque. Les Mecquois envoyèrent aussitôt une  armée  colossale sous le commandement de Abou Djahal afin de se battre contre les Musulmans. Le Saint Prophète (s) fut informé de l’avancée de l’armée mecquoise et il demanda aux Musulmans ce qu’ils pensaient de mener une bataille. Bien que Abou Bakr et Oumar voulaient retourner à Médine, Mikhdaad qui était un fervent Musulman se leva et dit:  "Oh Prophète d’Allah! nous sommes avec vous et nous allons nous battre."   De son côté, Abou Soufiyane décida de faire un long détour pour rentrer en évitant Badr. Une fois de retour sain et sauf à la Mecque, il envoya un message à Abou Djahal pour qu’il revienne, mais Abou Djahal était trop fier pour rebrousser chemin et voulait écraser les Musulmans avec son armée.   Les deux armées s’affrontèrent le 17 Ramzane 2 A.H. L’armée musulmane se composait de 313 soldats avec pour tout et en tout 2 chevaux et 70 dromadaires. L’armée mecquoise possédait 900 soldats, 100 chevaux et 700 dromadaires. Ils étaient bien plus équipés que les Musulmans.   Selon la coutume arabe, la bataille était précédée d’un combat singulier (d’homme à homme). Trois valeureux guerriers, Outbah bin Rabiyah,  Chaybah bin Rabiyah et Walid bin Outbah défièrent les Musulmans. Trois Musulmans, Awf, Ma'ouz et Abdoullah Rawahah s’avancèrent. Ces hommes étant des Ansars de Médine, Outbah dit : "Nous ne nous battrons pas avec vous. Envoyez-nous nos égaux. "  

  • details
    • hassane
  • reviews