click on book to show pdf

Exégèse de la sourate 41 : Les versets détaillés

Exégèse de la sourate 41 : Les versets détaillés ( Accueil > Coran > Exégèse) 1~13. Ha, Mim. [C’est] une Révélation descendue de la part du Tout Miséricordieux, du Très Miséricordieux. Un Livre dont les versets sont détaillés (et clairement exposés), un Coran [lecture] arabe pour des gens qui savent, annonciateur [d’une bonne nouvelle] et […]

  • Exégèse de la sourate 41
Exégèse de la sourate 41 : Les versets détaillés
5 (100%) 1 vote[s]
Exégèse de la sourate 41 : Les versets détaillés
about this book
  • overview

    Exégèse de la sourate 41 : Les versets détaillés ( Accueil > Coran > Exégèse) 1~13. Ha, Mim. [C'est] une Révélation descendue de la part du Tout Miséricordieux, du Très Miséricordieux. Un Livre dont les versets sont détaillés (et clairement exposés), un Coran [lecture] arabe pour des gens qui savent, annonciateur [d'une bonne nouvelle] et avertisseur. Mais la plupart d'entre eux se détournent; c'est qu'ils n'entendent pas. Et ils diront : "Nos cœurs sont voilés contre ce à quoi tu nous appelles, nos oreilles sont sourdes. Et entre nous et toi, il y a une cloison, Agis donc de ton côté; nous agissons du nôtre". Dis : "Je ne suis qu'un homme comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique. Cherchez le droit chemin vers Lui et implorez Son pardon". Et malheur aux Associateurs qui n'acquittent pas la Zakat et ne croient pas en l'au-delà! Ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres auront une énorme récompense jamais interrompue. Dis : "Renierez-vous [l'existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux? Tel est le Seigneur de l'univers, C'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui t'interrogent. Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants". Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction. Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient. S'ils s'en détournent, alors dis-leur; "Je vous ai avertis d'une foudre semblable à celle qui frappa les Aad et les Tamud". Jâbir Ibn Abdallah, que Dieu les agrée, a dit : les qouraychites se rassemblèrent un jour et décidèrent : "Choisissons le plus instruit parmi nous en sorcellerie, en voyance et en poésie. Qu'il aille voir cet homme qui a divisé notre groupe, désorganisé nos affaires et critiqué notre religion. Qu'il lui parle et qu'il voie ce qu'il répondra". Ils conclurent : "Nous ne connaissons personne d'autre que 'Otba Ibn Rabiâa". Ils lui dirent : "Vas-y, père de Walid". 'Otba partit le voir et questionna : "Mouhammad! Es-tu meilleur que Abdallah (son père)?" Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) se tut. Il reprit : "Es-tu meilleur que Abdelmottalib (son grand-père)?" Le Prophète se tut encore. 'Otba continua : "Si tu prétends que ceux-là sont meilleurs que toi, alors ils ont adoré les idoles que tu critiques, et si tu prétends être meilleur, alors parle qu'on écoute tes paroles. Par Dieu! Nous n'avons jamais vu quelqu'un chéri par son peuple aussi néfaste pour eux que toi : tu as divisé notre groupe, tu as mis nos affaires en désordre, tu as critiqué notre religion et tu nous as fait un scandale parmi les arabes à tel point qu'ils disent qu'il y a dans notre tribu un magicien, et qu'il y a chez les qouraychites un voyant. Par Dieu! Nous nous attendons à tout moment à dégainer nos sabres les uns contre les autres pour nous anéantir. Regarde! Si tu es dans le besoin, nous te ramasserons l'argent jusqu'à ce que tu sois l'homme le plus riche de Qouraych. Si tu as trop envie de femmes, choisis parmi les femmes de la tribu celles qui te plaisent, nous t'en ferons marier dix". Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) demanda : "Tu as fini?" Il répondit : "Oui". Alors le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) récita : "Au nom de Dieu tout miséricordieux, très miséricordieux. {Ha Mim. Révélation du tout miséricordieux très miséricordieux. Un livre dont les versets sont clairement détaillés, un Coran arabe pour des gens qui savent. Annonciateur de bonne nouvelle et avertisseur, mais la plupart d'entre eux se détournent : c'est qu'ils n'entendent pas. Et ils dirent : "Nos coeurs sont voilés contre ce à quoi tu nous appelles, nos oreilles sont sourdes et entre nous et toi, il y a une cloison. Agis donc de ton côté, nous agissons du nôtre". Dis : "Je ne suis qu'un homme comme vous, il m'a été révélé que votre dieu est un dieu unique. Cherchez donc le droit chemin vers lui et implorez son pardon". Et malheur aux associateurs qui n'acquittent pas l'aumône et ne croient pas en l'au-delà. Ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres ont une récompense jamais interrompue. Dis : "Renierez-vous celui qui a créé la terre en deux jours et lui donnerez-vous des égaux? Tel est le Seigneur de l'univers. C'est lui qui a fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours égaux. (Telle est la réponse) à ceux qui t'interrogent. Il s'est ensuite adressé au ciel qui était alors en fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants". Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours, et révéla à chaque ciel sa fonction. Et nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes et l'avons protégé. Tel est l'ordre établi par le puissant, l'omniscient (tout savant). S'ils s'en détournent, alors dis-leur : "Je vous ai avertis d'une foudre destructice semblable à celle qui frappa آad et Thamoud} (41/1-13). 'Otba s'écria : "Arrête! Tu n'as pas autre chose?" Il répondit : "Non". 'Otba retourna chez les qouraychites et ils le questionnèrent : "Alors?. - Je crois, dit-il, que je lui ai dit tout ce que vous auriez pu lui dire. - Et t'a-t-il répondu? - Oui". Puis il dit : "Non, par celui qui a établi cette construction (la Kaâba)! Je n'ai rien compris de ce qu'il a dit sauf qu'il vous a averti d'une foudre destructive comme la foudre de آad et Thamoud. - Malheureux! L'homme te parle en arabe et tu ne sais pas ce qu'il dit! - Non, par Dieu, je n'ai rien compris de ce qu'il a dit sauf la foudre". Dans une autre version, il rajouta : "Et si tu veux le pouvoir, nous te donnerons nos drapeaux et tu seras notre chef tant que tu vivras". Et quand il récita : {S'ils s'en détournent alors dis-leur : je vous ai avertis d'une foudre destructive semblable à celle qui frappa آad et Thamoud} (41/13) 'Otba mit sa main sur la bouche du Prophète et l'implora par les liens de parenté d'arrêter. Puis il ne sortit pas voir sa famille et s'enferma. Abou Jahl dit alors : "Par Dieu! Gens de Qouraych! 'Otba a du devenir sabéen avec Mouhammad parce que sa nourriture lui a plu et qu'il est dans le besoin. Allons le voir". Ils partirent le voir et Abou Jahl lui dit : "Par Dieu! 'Otba! Nous sommes venus uniquement parce que tu es devenu sabéen avec Mouhammed et son affaire t'a séduit. Si tu es dans le besoin nous allons te réunir ce qui te suffira pour que tu n'aies plus besoin de la nourriture de Mouhammad". 'Otba se fâcha alors et jura par Dieu de ne plus jamais parler à Mouhammad. Il s'indigna : "Vous savez que je suis des plus riches de Qouraych. Mais je suis allé le voir - il leur raconta l'histoire - et il m'a répondu par une chose qui n'est ni la sorcellerie, ni la poésie et ni la voyance. Il a lu : {Au nom de Dieu tout miséricordieux très miséricordieux. Ha Mim. Révélation du tout miséricordieux très miséricordieux [...] s'ils s'en détournent alors dis-leur : je vous ai avertis d'une foudre destructive semblable à celle qui frappa آad et Thamoud} (41/1-13). J'ai alors mis ma main sur sa bouche et je l'ai imploré par les liens de parenté pour qu'il s'arrête. Vous savez que quand Mohamed dit une chose il ne ment pas, et j'ai eu peur que le châtiment descende sur vous". 11. Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants". al-Yafi'i (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit: "L'interprétation de l'istiwa comme signifant qu'Allah se tourne vers un ordre particulier concernant le trône, n'est pas forcée, et c'est l'explication de l'Imam Soufyan at-Thawri, qui a pris comme preuve corroborante le verset : {Ensuite, Il s'est tourné (istawa) vers le ciel alors qu'il n'était que fumée} (41/11)" (Marham al-'ilal al-mu'dila p.245) 20-21. Alors, quant ils y seront, leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu'ils oeuvraient. Ils diront à leur peaux : "Pourquoi avez-vous témoigné contre nous? " Elles diront : "C'est Dieu qui nous a fait parler, Lui qui fait parler toute chose. C'est Lui qui vous a créés une première fois et c'est vers Lui que vous serez retournés". Dieu (le Très-Haut) a dit : {Le jour où leurs langues, leurs mains et leurs pieds témoigneront contre eux de ce qu'ils faisaient.} (24/24) Dieu (le Très-Haut) a dit : {Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu'ils avaient accompli.} (36/65) Anas Ibn Malik (que Dieu l'agrée) a dit : "Nous étions chez l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui). Il rit et nous demanda : "Savez-vous pourquoi je ris ?". Nous répondîmes : "Seuls Dieu et Son Messager le savent !", "(Je ris) de la conversation entre le serviteur et son Seigneur. Il lui dit : "Seigneur ne m'as-Tu pas préservé de l'injustice ?" Il lui répond : "Certes". Il dit : "Je ne permet à personne d'être mon témoin, que moi-même" Le Seigneur lui dit : "il suffit à toi-même en ce jour comme témoin ainsi que tes gardiens honorables". Le Prophète dit : "Puis sa bouche sera scellée. Et on dira à ses membres Parlez ! et ils dévoileront ses actes au grand jour. Ensuite, Dieu lui permit de parler. Il dira : "Loin de moi! Que mes membres périssent, c'était pour eux que je me donnais tant de mal !"". (Mouslim) 22. Vous ne pouviez vous cacher au point que ni votre ouïe, ni vos yeux et ni vos peaux ne puissent témoigner contre vous. Mais vous pensiez que Dieu ne savait pas beaucoup de ce que vous faisiez. Ibn Mas'oûd (que Dieu l'agrée) a dit : Deux Qoraychites et un Thaqîfite - ou suivant une variante - deux Thaqîfites et un Qoraychite, aux ventres chargés d'embonpoint et à l'esprit borné, étaient réunis auprès de la Maison. - "Pensez-vous, dit l'un, que Dieu entend ce que nous disons?". Un autre reprit : "Il entend quand nous parlons à haute voix, mais Il n'entend pas quand nous parlons à voix basse". - "Alors, s'écria le troisième, s'Il entend ce que nous disons à haute voix, Il entend aussi ce que nous disons à voix basse". C'était alors que Dieu, l'Exalté, révéla ce verset : {Vous ne pouviez vous cacher au point que ni votre ouïe, ni vos yeux et ni vos peaux ne puissent témoigner contre vous...} (Mouslim n°4979) 30. Ceux qui disent : "Notre Seigneur est Dieu", et qui se tiennent dans le droit chemin, les anges descendent sur eux. "N'ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. Soufyàn Ibn 'Abdillâh (que Dieu l'agrée) rapporte : "J'ai dit : "Ô Messager de Dieu ! Parle-moi d'une chose me mettant à l'abri de l'erreur". Il me dit : "Dis : "Mon Seigneur est Dieu", et prends la ligne droite". Je dis : "Ô Messager de Dieu! Quelle est la chose que tu crains le plus pour moi?" Il saisit sa propre langue et me dit : "Celle-ci". (At-Tirmidhi) 44. Si Nous en avions fait un Coran en une langue autre que l'arabe, ils auraient dit : "Pourquoi ses versets n'ont-ils pas été exposés clairement? quoi? Un [Coran] non-arabe et [un Messager] arabe? " Dis : "pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison". Et quant à ceux qui ne croient pas, il est une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés aveuglement en ce qui le concerne; ceux-là sont appelés d'un endroit lointain. Dis : "pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison". Dieu (le Très-Haut) dit : {Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants} (10/57) Dieu (le Très-Haut) a dit : {Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants} (17/82) 'Ali (que Dieu l'agrée) a dit : "Le meilleur des médicaments, c'est le Coran". (As-Souyoûti) 42. Le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange. Hasan Al-Basri (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit : "Celui qui fait des fautes de lecture du Coran a certes menti au sujet de Dieu, car Dieu, soit il loué et glorifié a dit : {Le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière}(41/42) Et l'erreur de langage est l'un des plus grands mensonges". Un homme lui dit : "Certes toi tu ne fais pas de fautes de langage". Il répondit : "Ô fils de mon frère! la maîtrise du langage est une chose que j'ai acquise". 50. Et si nous lui faisons goûter une miséricorde de Notre part, après qu'une détresse l'ait touché, il dit certainement : "Cela m'est dû! Et je ne pense pas que l'Heure se lèvera [un jour]. Et si je suis ramené vers mon Seigneur, je trouverai, près de Lui, la plus belle part". Nous informerons ceux qui ont mécru de ce qu'ils ont fait et Nous leur ferons sûrement goûter à un dur châtiment. Et si je suis ramené vers mon Seigneur, je trouverai, près de Lui, la plus belle part On rapporte de Maymoûn Ibn Mihrân (que Dieu lui fasse miséricorde) qu'il a dit : "Celui qui désire savoir ce qui est gardé pour lui auprès d'Allah doit considérer ce qu'il garde pour Allah auprès de lui : En effet, il ne trouvera (dans l'Au-delà) que ce qu'il y a envoyé (de ce monde) !". (Tahdhîb oul Kamâl d'Al Mizzi)

  • details
    • Exégèse de la sourate 41
  • reviews