Biographie de Bilal al-Habachi

Biographie de Bilal al-Habachi

Biographie de Bilal al-Habachi   Biographie de Bilal al-Habachi   Bilal al-Habachi Le père de Bilal est Rab’a, un esclave d’ Abyssinie (Ethiopie) qui avait été amené à Makka. Son maître était Khalaf. Sa mère se prénommait Hamama, et elle avait été capturée après la destruction de l’armée d’Abraha par les oiseaux qu’Allah (swt) avait […]

Rate this post
about this book
  • overview

    Biographie de Bilal al-Habachi

      Biographie de Bilal al-Habachi   Bilal al-Habachi Le père de Bilal est Rab’a, un esclave d’ Abyssinie (Ethiopie) qui avait été amené à Makka. Son maître était Khalaf. Sa mère se prénommait Hamama, et elle avait été capturée après la destruction de l’armée d’Abraha par les oiseaux qu’Allah (swt) avait envoyé. Abraha voulait détruire la Kabba. Rab’a et Hamama se marièrent et ils eurent trois enfants : une fille et deux garçons parmi lesquels se trouvait Bilal. Après que Khalaf soit mort, son fils Oummaya devint le maître de Bilal. Il était l’ennemi juré du Prophète (saw). Quand Bilal a entendu parler du Prophète et de son message, il devint immédiatement musulman sans le montrer à son maître. Quand Oummaya l’apprit, il devint furieux au point de faire battre Bilal et de le faire torturer. L’esclave fut fouetté, allongé sous le soleil brûlant et de gros blocs de pierre furent déposés sur sa poitrine. Bilal résista en disant " Ahadoun Ahad " (un seul Dieu, un seul). Oummaya prit du fer chaud et marqua les jambes de Bilal. Malgré ces tortures, il n’a eu aucune influence sur Bilal. L’histoire relate que Bilal fut l’un des compagnons du Prophète (saw) qui a le plus souffert. Au fil des jours, les tortures sur Bilal se renforçaient. Bilal se trouvait dans une terrible situation. Le Prophète (saw) a sollicité Abou Bakr de l’acheter pour lui rendre ensuite sa liberté. Ce fut fait et Bilal retrouva sa liberté. Quand Jibraïl a apporté le texte de Azane au Saint Prophète (saw), ce dernier a demandé à Imam Ali (as) d’apprendre à Bilal comment prononcer le Azane car Bilal disait : " As-salàtoul-Jàmia " pour appeler les gens à venir prier. Bilal possédait un belle et forte voix et il fut le premier muezzin de l’Islam. Quelques personnes jalouses ont objecté auprès du Prophète (saw) le fait de nommer Bilal comme muezzin. Ils sont venus en disant que Bilal prononçait mal le " shîne " et qu’il disait plutôt " sîne ". Le Prophète répondit qu'Allah (saw ) acceptait le " sïne " de Bilal comme un " shïne ". Bilal était présent pendant le Hijra de Makka à Madina, mais gardait un grand désir de revenir à Makka. Il a aussi prit part dans toutes les batailles pour défendre l’Islam. Son ancien maître Oummaya fut tué dans la Bataille de Badr. Quand les musulmans sont retournés à Makka, Bilal est monté sur la Kabba et a prononcé le Azane. Après le décès du Prophète, Bilal a cessé de dire le Azane. Il réprimandait l’injustice faite contre Ali ( as ). Une fois Bibi Fatima Zahra (as) demanda à Bilal de dire le Azane ; mais en entendant " Ash hadou anna Mohammad ar Rassouloullah " elle s’évanouit et Bilal s’arrêta. Il décida de quitter Madina et est allé à Damas car il ne pouvait supporter de voir les injustices faites contre les Ahloul Bayt. Il est revenu 9 ans plus tard en 20 AH pour le Zyarate de la tombe du Prophète (saw). Les gens de Madina voulaient écouter son Azane, mais il a refusé ; il n’a accepté de le dire que quand Imam Hassan et Houssen (as), l’ont demandé. C’était tôt le matin et les rues se sont remplies de gens qui pleuraient . Bilal est retourné à Damas où il est mort.  
      Tables des matière  
    source : alhassanain.com

  • details
  • reviews