arguments sur la réalité de la résurrection

arguments sur la réalité de la résurrection

introduction : l’activité de l’homme n’est que le reflet de sa volonté et de multiples objectifs. a travers ses diverses actions, il s’attelle à réaliser ses désirs et à atteindre ses buts. nous pouvons peut-être penser que les actions que nous accomplissons ne visent aucun objectif. cependant, après avoir bien réfléchi, nous réaliserons que des […]

Rate this post
about this book
  • overview

    introduction :
    l'activité de l'homme n'est que le reflet de sa volonté et de multiples objectifs. a travers ses diverses actions, il s'attelle à réaliser ses désirs et à atteindre ses buts. nous pouvons peut-être penser que les actions que nous accomplissons ne visent aucun objectif. cependant, après avoir bien réfléchi, nous réaliserons que des objectifs se cachent derrière toute action (et qui sont en rapport avec l'essence de l'homme). ainsi, lorsque nous venons en aide à un pauvre, nous pouvons imaginer que ce geste est motivé uniquement par des facteurs humains. mais en y réfléchissant bien, nous découvrirons un autre objectif qui est la satisfaction et la joie que nous procure le fait d'avoir accordé une certaine somme d'argent à un nécessiteux. et c'est ainsi que nous pouvons découvrir les objectifs que nous visons à travers les diverses actions que nous accomplissons.
    le monde reflète une sagesse profonde :
    le monde tout entier, de la graine jusqu'à la galaxie, est fondé sur un système extraordinaire. comment peut-on donc penser que le monde a été créé sans objectif ? peut-on affirmer qu'un membre quelconque de l'organisme humain n'est d'aucune utilité ?
    objectif de l'appel dans la prophétie :
    l'appel des prophètes est essentiellement fondé sur la responsabilité. c'est pourquoi les prophètes proclamaient avec fermeté l'existence d'un autre monde illimité où les hommes seront jugés pour leurs actions. ils rappelaient et soulignaient que tous les hommes seront rassemblés le jour du jugement dernier, que la vie d'ici-bas était une plantation pour la vie de l'au-delà et que le sort de chacun dépendra de son comportement ici-bas.
    la raison réfute la thèse de l'absurdité de l'existence :
    est-il logique qu'un peintre dessine un très beau tableau et qu'il le détruise juste après ? ainsi, si la raison de l'homme n'admet pas cela, comment peut-on admettre que le seigneur de l'univers anéantisse par la mort tout ce monde merveilleux qu'il a créé, dont l'homme fait partie en tant que plus noble créature ? non, la raison réfute catégoriquement ce genre d'argumentation infondée. l'existence doit poursuivre son chemin de la réalisation jusqu'à la perfection. l'homme dont l'existence a commencé depuis allah doit forcément y retourner.
    vision coranique :
    le noble coran affirme que le monde a été créé dans un but bien déterminé et réfute catégoriquement l'idée d'une vaine création, d'une existence absurde. il y est dit à cet effet : " ce n'est pas en vain que nous avons créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux ". dans un autre verset il est dit : " ce n'est pas pour nous divertir que nous avons créé les cieux, la terre et ce qui est entre eux. c'est en toute vérité que nous les avons créés, mais la plupart [des hommes] ne savent pas ". il est encore dit dans un autre verset : " seigneur ! ce n'est pas en vain que tu as créé cela ! gloire à toi ! préserve nous du supplice du feu ! ". quant à la finalité de l'existence humaine il y est dit : " tous vous retournerez à lui ! ".
    autre argumentation :
    le développement spirituel de l'homme ainsi que la réalisation de ses objectifs et ses aspirations ne s'effectuent pas de façon temporelle. tout homme entretient au fond de lui même des désirs et des aspirations. il aimerait vivre éternellement, il aspire à la beauté, à la noblesse et au pouvoir absolu. cependant, il vit dans un monde limité... où toute chose est limitée. ainsi, si l'on réalise que tous ces espoirs que l'on nourrit au fond de soi même ne peuvent être vains, il est donc certain qu'il existe un monde absolu illimité, où l'homme pourra réaliser ses objectifs, ses voeux et son développement spirituel, un monde où l'homme pourra vivre, loin de toute impureté, où le bonheur et la joie domineront, car il sera proche d'allah. c'est en fait, un monde où l'on récolte le fruit de son travail, de sa foi... par conséquent, la fin de l'existence de l'homme sera le début d'une vie éternelle qui est la phase finale du développement spirituel de l'homme.
    manifestation de la sagesse divine le jour du jugement dernier :
    nous disions plus haut que l'idée soutenant que la vie et l'existence prenaient fin par la mort conduisant ainsi au néant, était en totale contradiction avec la sagesse divine. par conséquent, il est logiquement nécessaiqu'il y ait un autre monde où les hommes seraient jugés un par un. le noble coran annonce le jour de la résurrection comme suit : " en vérité, c'est ton seigneur qui les rassemblera. il est, en vérité sage et omniscient ". en outre, l'homme ne peut pas facilement atteindre ici-bas la perfection à laquelle il aspire tant. cependant il poursuivra son parcours jusqu'à la rencontre de son seigneur, qu'il soit pur et heureux ou impur et malheureux en fonction de son comportement et des actions qu'il aura accomplies ici-bas. le noble coran dit à cet égard : " ô homme, toi qui t'efforces de rencontrer ton seigneur, tu le rencontreras, alors ". il est évident que la rencontre avec allah se fera de deux manières différentes. ainsi il y aura les gens voués à l'enfer qui rencontreront leur seigneur mais qui ne bénéficieront pas de sa clémence et de sa bonté. il y aura également les gens du paradis aux visages rayonnants et heureux, qu'allah soit satisfait d'eux et qu'ils soient satisfaits de lui. le noble coran dit à cet égard : " ce jour là [il y aura] des visages rayonnants, souriants et optimistes, et des visages terreux, couverts de poussière. ceux [dont les visages seront ainsi] seront les infidèles et les libertins ". dans tous les cas, la raison de l'existence de l'homme ne se révélera que dans l'autre monde, là où l'homme verra ses actions et récoltera les fruits de ce qu'il aura semé ici-bas. l'imam 'alî, que la paix soit sur lui a dit à ce propos : " ce bas monde est un lieu de passage et l'au-delà, un lieu de séjour ".
    preuve sur la résurrection - preuve sur la justice divine :
    1 - l'homme n'est pas nécessairement sanctionné en ce bas monde pour le bien et pour le mal qu'il fait. ainsi, nombreux sont les criminels et les injustes qui, à travers l'histoire, ont porté atteinte à l'honneur et à la dignité de l'homme. ils sont nombreux aussi à avoir opprimé des peuples entiers, conquis de paisibles cités et qui ensuite ont continué à mener une vie luxueuse, dans la somptuosité jusqu'à leur mort, sans avoir été jugés pour leurs méfaits. combien nombreux sont aussi les bienfaiteurs qui se sont sacrifiés, les pieux qui ont enduré toutes sortes de supplice pour avoir défendu les droits des déshérités et des malheureux, et qui par la suite ont quitté ce bas monde sans récolter le fruit de leur action. tout cela n'est-il pas en contradiction avec la justice divine, s'il n'y avait pas cet autre monde, cet autre jour, où le bienfaiteur et le malfaiteur seraient jugés ? 2 - certains crimes ne peuvent être punis en ce bas monde limité en temps et en espace, d'où une croissance de la criminalité. ainsi, s'il arrive que quelqu'un tue un innocent, il serait en effet possible de lui infliger un châtiment bien que celui-ci ne réparera pas le tort causé à la victime, tout comme il n'empêchera pas les effets sociaux résultant de ce crime. cependant, lorsque quelqu'un commet une centaine de crimes, quelle sentence peut-on prononcer contre lui ? on ne peut lui infliger qu'une seule peine capitale, ce qui serait bien moindre par rapport à la centaine de crimes qu'il a commis. dès lors, il est nécessaire qu'il y ait un autre monde où les sanctions seront proportionnelles au crime. le noble coran dit à cet égard : " chaque fois que leur peau aura été consumée, nous leur en donnons une autre en échange pour qu'ils goûtent au supplice ". d'autre part, ce bas monde ne peut récompenser convenablement les personnes charitables, car certaines se sont dévouées durant toute leur vie pour le bien-être de l'humanité et sont morts sans goûter aux fruits de leurs bonnes actions. 3 - la raison humaine, tout comme le coran, refuse de mettre sur un même pied d'égalité le bienfaiteur et le malfaiteur, tout comme elle refuse que les innocents soient lésés dans leurs bons droits. elle ne peut également admettre l'idée qu'allah ne soit pas fidèle à ses promesses. il est dit dans le noble coran : " ceux qui commettent de mauvaises actions s'imaginent-ils que nous les traiterons, dans la vie comme dans la mort, à l'égal de ceux qui croient et font œuvre pie ? comme ils jugent mal ! allah a créé les cieux et la terre en toute vérité, pour que chaque âme soit rétribuée selon ses oeuvres ; les [hommes] ne seront nullement lésés ". 4 - l'universalité de l'ordre : c'est la justice qui gouverne le monde où chaque chose trouve la place qui lui convient. cet ordre s'étend de la plus petite graine jusqu'aux galaxies. ainsi, il suffirait qu'une seule graine ne soit pas soumise à cet ordre universel pour provoquer l'effondrement du monde. l'homme est également soumis à cet ordre. ainsi, lorsqu'il exploite sa liberté pour agir à son gré, contrairement à la justice qui régit l'existence, il devra bien, un jour, comparaître devant cette justice pour subir un interrogatoire et être sanctionné en conséquence. le principe est donc cette justice qui régit le monde, et à partir du moment où l'homme n'est pas sanctionné dans ce bas monde, cela signifie qu'il y a un autre monde où l'homme devra comparaître devant la justice divine. 5 - la sanction : c'est le sort réservé à l'homme en fonction de ses actions. combien nombreux sont les criminels qui ont subi un sort amer qu'ils doivent à leurs mains meurtrières, avant que la mort ne les emporte, alors que personne ne pensait qu'ils allaient subir pareil sort. ainsi on ne peut affirmer que le sort des damnés est simplement le fait du hasard, mais il est plutôt le résultat inéluctable de leurs crimes. le noble coran dit à ce propos : " allah leur infligea l'ignominie de la vie d'ici bas et, en vérité, le supplice de la vie future est plus grand encore, s'ils savaient ". de tels cas serviront certainement d'avertissement aux pécheurs qui y verront le triste sort qui leur est réservé. quoi qu'il en soit, on ne peut nier le rôle pédagogique de ce phénomène dans l'éducation de l'individu et de la société. ceci est une grâce divine à l'adresse de l'humanité afin de les guider vers la vérité et l'objectif recherché. ce genre de sorts qui ne sont que la conséquence des actions accomplies ici bas, constituent un exemple édifiant de la sagesse et de la justice divine qui gouvernent le monde. c'est en même temps un signe évident de la réalité du jour du châtiment où les malfaiteurs récolteront le fruit de ce qu'ils ont semé en ce bas monde. c'est dans l'au-delà que se révélera la justice divine.

  • details
  • reviews