Sourate 46 : Al-Ahqaf – سورة الأحقاف
( Accueil > Coran > Exégèse)

13. Ceux qui disent : « Notre Seigneur est Dieu » et qui ensuite se tiennent sur le droit chemin. Ils ne doivent avoir aucun crainte et ne seront point affligés.

Soufyàn Ibn ‘Abdillâh (que Dieu l’agrée) rapporte : « J’ai dit : « Ô Messager de Dieu ! Parle-moi d’une chose me mettant à l’abri de l’erreur ».
Il me dit : « Dis : « Mon Seigneur est Dieu », et prends la ligne droite ».
Je dis : « Ô Messager de Dieu! Quelle est la chose que tu crains le plus pour moi? »
Il saisit sa propre langue et me dit : « Celle-ci ». (At-Tirmidhi)

15. Et Nous avons enjoint à l’homme de la bonté envers ses père et mère : sa mère l’a péniblement porté et en a péniblement accouché; et sa gestation et sevrage durant trente mois; puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit : « ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé ainsi qu’à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne oeuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine, Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis ».

et sa gestation et sevrage durant trente mois

« L’enfant conçu pendant le mariage a pour père le mari. Néanmoins, celui-ci pourra désavouer l’enfant, s’il prouve que, pendant le temps qui a couru depuis le trois centième jour jusqu’au cent quatre-vingtième jour avant la naissance (180 jours= 6 mois), il était, soit par cause d’éloignement, soit pas l’effet de quelque accident, dans l’impossibilité physique de cohabiter avec sa femme.  » (Article 312 du code civil) Cet article montre bien que, légalement, la période minimum possible pour la naissance d’un enfant à partir de la cohabitation du mari avec l’épouse est de 6 mois… si l’on ajoute la période minimum de 6 mois à la période de sevrage on obtient bien trente mois.


more post like this