Qui a écrit l’épitre Safir Semorg ? Que contient cette lettre ?
Question
Qui a écrit l’épitre Safir Semorg ? Que contient cette lettre ?
Résumé de la réponse

Shahabou dine Yaya ibn Habsh ibn Amirak Abou Foutouh Souhrevardi connu sous le patronyme de « Sheikhoul Ishrâq » est l’auteur d’épitre de Safir Semorg. Le titre persan de l’œuvre est « Safir Semorg ». Safir renvoie à tout chant, cri symphonique prolongé, doux sans aucun mot sortant des deux lèvres.[i] Semorg est l’oiseau fabuleux de la légende iranienne de couleur argentée, le roi des grands oiseaux. Dans le langage de la gnose, c’est une expression utilisée pour désigner un vieux maitre, un homme accompli. Le récit de cet oiseau et bien d’autres apparaissent de différentes manières dans la littérature persane et les ouvrages de syncrétisme et d’initiation gnostique. Sheikh Ishrâq dans cette épitre donne un sens au syncrétisme et à l’initiation gnostique islamique. Il développe les états d’âme du dévot qui tend vers Dieu ainsi que les situations qui se produisent, sans oublier les dangers et les obstacles qui parsèment cette route.

[i] – Dictionnaire Abjadi, arabe-persan, page 555; Mofradat, page 487, Lisanoul arab, vol 4, page 460.

épitre Safir Semorg
Réponse détaillée

Shahabou Dine Yaya ibn Habsh ibn Amirak Abou Foutouh Souhrevardi connu sous le patronyme de « Sheikhoul Ishrâq » est l’auteur  de l’épitre Safir Semorg. On peut résumer cette lettre en ces termes :

1 – « Safir » renvoie à tout chant ou cri symphonique prolongé doux et non accompagné de mots sortant des deux lèvres.[1]

Semorg est le nom du fabuleux oiseau d’initiation gnostique.[2]

2 –Semorg est une expression utilisée pour désigner un vieux maitre[3], un homme accompli[4].

3 – Sheikh Ishrâq dans cette épitre donne un sens au syncrétisme et à l’initiation gnostique islamique. Il développe les états d’âme du dévot qui tend vers Dieu ainsi que les situations qui se produisent, sans oublier les dangers et les obstacles qui parsèment cette route. Sheikh Ishrâq écrit: « J’évoque dans le préambule les états de cet illustre oiseau (Semorg). Les néo-penseurs stipulent qu’il considère comme nid tout [Hed hed[5] qui éclate au printemps ouvre son bec, déploie ses ailes et vole vers la fabuleuse montagne située aux confins du monde et jette son ombre sur lui pour un millénaire : « et un jour jour auprès de ton Seigneur équivaut à mil ans… »[6]. Cette durée de mil ans correspond à un matin dans l’agenda des épris de la vérité, une aube orientale. Ne devient Semorg que celui qui réussit à réveiller les dévots dans ce temps…][7]

Cette épitre comprend deux parties divisées en plusieurs sections. La 1 ère partie sur les normes de l’exposé présentées en 3 sections :

1- Présentation des mérites de cette science,

2 – Ce qui se manifeste aux gens de l’initiation

3 – La sérénité.[8]

En guise d’exemple, la 2ème section parle de ceux qui sont au début du processus d’initiation. Des lumières divines se manifestent à cette catégorie d’initiés. Sheikh Ishrâq désigne cela par : « Ce qui se manifeste aux gens de l’initiation ».[9]

La 2ème partie évoque l’objet de l’exposé. Elle comprend 3 sections :

1 – Fanâ

2 – Plus on est savant, plus on devient gnostique

3 – Démontrer la joie de l’homme qui a pris la voie de la vérité.[10]

[1] – Dictionnaire Abjadi, arabe-persan, page 555; Mofradat, page 487, Lisanoul arab, vol 4, page 460.

[2] – Aller sur le site www.noormags.com

[3] – Le vieux maitre en gnose signifie l’homme accompli.

[4] – Dictionnaire des termes islamiques, Sayyed Ja’far Sobhani, vol 2, page 1030.

[5] – Code pour l’initié vers Dieu.

[6] – « Un jour auprès de ton seigneur équivaut à 1000 ans, Sourate Hajj : 47.

[7] – Ensemble d’oeuvre de Sheikh Ishrâq, revu et corrigé par Hanini, Sayyed Hossein.

[8] – Id, page 316.

[9] – Id, page 319.

[10] – Id, page 316.


more post like this