QOUSSAY FILS DE KILAB

Qoussay était le 4ème ancêtre de notre Saint Prophète Mohammad (s). Qoussay et son frère Zohrah étaient très jeunes lorsque leur père, Kilab, mourut.

Leur mère, Fatimah, épousa un autre homme, Rabia, qui emmena sa nouvelle famille avec lui, en Syrie. Rabia prenait soin de Qoussay comme son propre fils.

Lorsque Qoussay devint adulte, il se querella avec la tribu de Rabia. C’est pourquoi Qoussay retourna à sa ville natale, la Mecque. Etant un très bon chef, il devint très vite puissant parmi les Mecquois, et notamment dans la tribu des Qoreishites.

Qoussay était généreux et courageux et il fut populaire grâce à ses bonnes manières et aux bonnes relations qu’il entretenait avec les gens. Il devînt le chef des Qoreishites.

L’une de ses grandes réalisations fut la création du Dàr-oun-Nadwa, c’était une maison à proximité de la Sainte Ka’ba, où tous les chefs des tribus se rencontraient pour discuter des difficultés.

Qoussay prit en charge toutes les responsabilités qui incombaient à la tribu des Qoreishites, c’est-à-dire :

1. Hidjaba          Etait responsable des clés de la Sainte Ka’ba.

2. Nadwa            Dirigeait le Dàr-oun-Nadwa.

3. Rifada            Nourrissait les pèlerins.

4. Saqaya           Donnait à boire aux pèlerins.

5. Liwa                Désignait le porte-étendard des Qoreishites en temps de                                           guerre.

6. Qiyada            Commandait l’armée en guerre.

Qoussay mourut l’an 5 A.H. (après l’hégire) et laissa derrière lui deux fils, Abdoud Dàr et Abd Manàf.

Dans son testament, Qoussay avait nommé son fils aîné, Abdoud Dàr, le nouveau chef des Qoreishites et il était à présent responsable des 6 devoirs incombant aux Qoreishites. Le plus jeune frère, Abd Manàf, était le plus sage et il n’a jamais tenté d’usurper la place de chef attribué à son frère.

Après la mort des deux frères, leurs fils se mirent à se disputer la division des 6 responsabilités. Finalement, il fut décidé que les responsabilités seraient partagées parmi les fils de Abd Manàf et les fils de Abdoud Dàr.

http://www.albouraq.org

 

 

 


more post like this