PROPHETE YOUNOUS (a.s)

« En vérité, il n’y a de Dieu que Toi! Gloire à Toi! Oui, j’étais au nombre des injustes! »

[Souratoul Ambiya, 21: 87]

Le Prophète Younous (a.s) a été envoyé par Allah chez les gens de Naynava (Babylone) afin de les guider dans le droit chemin. Les peuples de Naynava étaient des idolâtres, et malgré de nombreux efforts déployés par le Prophète Younous (a.s) pour les ramener à la raison, les peuples de Naynava s’obstinaient dans leurs fausses croyances. Ils refusaient de suivre le Prophète Younous (a.s). Ils le traitaient de menteur et lui dirent que leurs arrières grands parents ont toujours adoré les idoles et qu’eux aussi continueraient de le faire.

Le Prophète Younous (a.s) ne ménagea pas ses efforts pour les convaincre à n’adorer qu’Un Dieu Unique. Il leur prévint même que le châtiment d’Allah les anéantirait s’ils persistaient dans la mauvaise voie. Mais les peuples de Naynava s’acharnaient dans leur culte des idoles. Ils dirent au Prophète Younous (a.s):

« O Younous, ne te fatigue pas avec nous. Jamais nous n’accepterons de croire en ton Dieu, ni nous ne craignions aucune punition de la part de Ton Seigneur ».

Le Prophète Younous (a.s) fut exaspéré par l’entêtement de ces peuples. Il réclama à Allah un châtiment sur les peuples de Naynava et quitta la ville. Il n’en reste pas moins vrai que le Prophète Younous (a.s) emporté par la colère, commit une erreur en appelant à la malédiction d’Allah et en quittant la ville avant même qu’il n’ait reçu aucun commandement d’Allah d’agir ainsi.

Après son départ, les signes de la malédiction d’Allah apparurent sur Naynava. Un énorme nuage enveloppa toute la région et la terre fut plongée dans une totale obscurité. Les gens prirent conscience de la gravité de leurs fautes et réalisèrent enfin qu’ils allaient être punis pour leurs pêchés. Un sage parmi eux leur conseilla d’implorer au moins une fois le Pardon auprès d’Allah avant qu’ils ne soient totalement anéantis.

Pendant ce temps-là, le Prophète Younous (a.s) atteignit un rivage d’où un boutre s’apprêtait à partir. Il a demandé à voyager avec les autres passagers du bateau et fut accepté à bord par le capitaine. Durant la traversée, le bateau fut soudainement pris dans une violente tempête au point de chavirer. Pour que le bateau garde son équilibre, il s’est avéré urgent d’alléger le poids de l’embarcation et donc de débarquer au moins un passager dans la mer déchaînée. Il fut décidé d’organiser un tirage au sort afin de savoir qui parmi les passagers allait être jeté en mer.

Et le sort indiqua le nom du Prophète Younous (a.s). Il fut jeté par-dessus bord. Puis, Allah envoya un énorme poisson qui d’un trait avala le Prophète Younous (a.s), sans cependant le digérer.

Le Prophète demeura dans l’estomac du poisson durant des jours et des nuits tandis que le poisson continuait sa tranquille traversée. Enveloppé dans l’obscurité totale à l’intérieur de l’estomac du poisson, le Prophète Younous (a.s) implora le Pardon d’Allah (swt) en récitant la dou’a ci-dessous. Sa prière fut acceptée:

« Nous avons exaucé sa prière et nous l’avons préservé de l’affliction: voilà comment nous sauvons les Croyants »

[Souratoul Ambiya, 21: 88]

Aussitôt après que le poisson ait atteint le rivage, il rejeta le Prophète Younous (a.s) sur le sable. Le Prophète souffrait de graves brûlures au corps dues aux sécrétions contenues dans l’estomac du poisson.. Allah (swt) fit alors pousser un arbre dont les feuilles servirent de remède aux brûlures, et dont les fruits permirent au Prophète Younous (a.s) de reconstituer des forces. Peu après, le Prophète Younous (a.s) retrouva la santé et il fut ordonné de retourner à Naynava.

A son retour à Naynava, quelle fut sa surprise de voir les peuples abandonner les idoles et n’adorer qu’Un Dieu Unique: Allah. Ils réservèrent au Prophète Younous (a.s) un accueil chaleureux et le Prophète passa le restant de sa vie à prêcher parmi eux.

Envoyé par Frère Sabir Charifou – Paris –

 


more post like this