pourquoi appelle-t-on la sourate Hamd Sab’ mathani ?

Question

pourquoi appelle-t-on la sourate Hamd Sab’ mathani ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

Résumé de la réponse

Quand on consulte les ouvrages de commentaire du coran, on tombe sur plusieurs avis en ce qui concerne la signification de «Sab’ mathani » :

Certains disent qu’il s’agit du coran et ses versets

D’autres affirment que Sab’mathani renvoie à la sourate Hamd car elle a été révélée 2 fois au prophète.

Un autre groupe estime que Sab’mathani désigne les longues sourates au début du coran et la preuve en est que dans ces sourates figurent des nouvelles, des évènements et des leçons historiques qui reviennent plusieurs fois.

Mais en réalité, les textes venant aussi bien des chiites et des sunnites confirment que Sab’mathani n’est rien d’autre que la sourate Hamd parce qu’elle est lue dans 2 rakats de prière.

Réponse détaillée

Lorsqu’on consulte les ouvrages de commentaire du coran, on remarque que les avis sont divergents sur la signification de Sab’mathani. Certains pensent que cela renvoie au coran et ses versets, d’autres justifient cette appellation par le fait que cette sourate a été révélée 2 fois au prophète, ou parce qu’elle est 2 fois dans les 2 rakats de la prière. Un autre groupe penche pour les longues sourates figurant au début du coran pour trouver un sens à Sab’mathani, à cause des évènements, des nouvelles et des leçons qu’elles comportent.[1]

Mais la réalité qui se dégage de plusieurs hadiths chiites et sunnites déclarées par le prophète, l’imam Ali (as) et l’imam Sadiq (as) est que Sab’mathani est une autre appellation de la sourate Fatiha (l’ouverture). Cette sourate a d’autres appellations en dehors de Sab’mathani : Oummou Kitab, Oummou al Qor’an, Qor’an Azim, Shâfi’a, Wâfi’a, Kanzl et Assâs.[2] Allah dit : « Nous t’avons donné Sab’mathani et le coran Azim »[3]

Il est rapporté de l’imam Sadiq (as) : « la sourate fatiha est appelée Sab’mathani parce que qu’elle se lit deux fois dans deux rakat de la prière »[4]

Sa’îd ibn Joubeyr dit : « J’ai interrogé ibn Abbas au sujet de Sab’mathani et il m’a répondu : «Sab’mathani est la mère du coran (Oummou al Qor’an). Sab veut dire les 7 versets de la sourate Hamd et mathani signifie « repéter » la sourate Hamd dans chaque rakat de la prière et cela est reservé exclusivement à cette sourate »[5]

L’auteur de Tafsir Kashaf ajoute une autre hypothèse ici : « ou parce que l’adoration et Seigneurie sont réunis dans cette sourate »[6]

Allamah Tabatabai dans Tafsir al mizane évoque un point important sur la question : « Sab’mathani est l’un des noms de la sourate Hamd. Et selon ce qui ressort des propos rapport du prophète et des imams, Sab’mathani traduit la sourate Hamd».

Il ne reste donc plus d’argument pour ceux qui disent que Sab’mathani signifie les plus plus longues sourate au début du coran, ou les sourates qui commence par « hâ, mîm » ou les septs livres revélés au prophète . car il n’y aucun argument coranique de hadith pour soutenir ces propos. [7]il dit en même temps : «mathani est un mot qui caractérise tout le coran et comprend aussi la sourate fatiha. Quant à savoir ce que veut dire « minal mathani » la fonction de « man » (pour exprimer une partie ou une distinction) et la formée de dérivations de « Mathani », les exégètes donnent des avis différents.

Il est convenable de dire que Dieu sait mieux que quiconque la particule prépositive « man » exprime la partie par ce que Dieu désigne tout les versets coran de mathani : «23. Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l’entendre); puis leurs peaux et leurs coeurs s’apaisent Au rappel d’Allah. Voilà le [Livre] guide d’Allah par lequel il guide qui il veut. Mais quiconque Allah égare n’a point de guide. »[8] y compris les versets de la sourate Hamd.

Donc c’est une partie de la sourate Hamd qui mathani et non l’ensemble.[9] En plus du cas cité, l’auteur de « Tafsir min wahy al Qor’an » ajoute une connotation de l’appellation de la sourate Hamd pas Sab’mathani : « la sourate Hamd est appelé Sab’ mathani le sens de ses versets revient dans d’autres versets du coran »[10]

L’auteur de Tafsir Nemouneh affirme dans le commentaire du verset : « certes nous t’avons donné Sab’mathani et le coran Azim » : « comme on le voit, Sab renvoie au nombre sept et mathani veut dire 2fois. C’est pour cela que beaucoup d’exégètes estiment que Sab’mathani est une allusion à la sourate Hamd et les hadiths appuie cette idée.

La philosophie de cette appellation vient du fait qu’elle comprend 7 versets et fut révélée 2 fois au prophète à cause de l’importance de son contenu ou simplement parce qu’elle comprend deux parties : une moitié qui parle des louanges à Dieu et une autre qui exprime l’invocation et l’adoration »[11] peut être cela veut dire aussi du fait qu’elle est lue deux fois chaque prière.

Certains exégètes ont émis hypothèse que Sab’mathani est une allusion aux 7 sourates les plus longues du début du coran et Mathani désigne le coran même. Car le coran a été révélé au prophète 2 fois : une révélation complète et instantanée, une autre progressive en fonction des évènements et des exégètes du temps. Donc Sab’mathani renvoie aux 7 sourates les plus importantes du coran. Ce groupe se fonde sur le verset 23 de la sourate Zoumr dans laquelle le prophète dit : « Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l’entendre); puis leurs peaux et leurs coeurs s’apaisent Au rappel d’Allah. Voilà le [Livre] guide d’Allah par lequel il guide qui il veut. Mais quiconque Allah égare n’a point de guide. » C’est-à-dire que le coran a été revélé au prophète 2 fois.

La première interprétation parait plus proche de la vérité surtout que les hadiths des Ahl-ul-bayt corroborent cette lecture qui dit que Sab’mathani désigne la sourate Hamd. Raguib esfahani déclare dans son lexique : « le mot mathani désigne le coran pour la répétition de ces versets. Une répétition qui a préservée et préserve le coran de toute altération »[12]. En plus les vérités coraniques se manifestent sous une nouvelle forme à chaque époque, donc il est convenable de le désigner par mathani de toutes les manières, l’expression « Qor’an Azim » après la sourate Hamd justifie la grandeur de cette sourate puisqu’elle fait partie du coran ; la langue arabe et bien d’autres langues utilisent la partie pour exprimer le tout, et cela à cause de l’importance de cette partie
alhassanain.com


more post like this