Les spécialistes des recherches coraniques dans la République islamique d’Iran

Article(IQNA)- L’Ayatollah Hadj Seyed Rouhollah Mostafavi, connu sous le nom de l’imam Khomeiny, né en 1902, était à la fois un grand philosophe, un grand écrivain, un grand poète, un grand combattant, une grande Référence religieuses et le leader de la Révolution islamique en Iran.
l’Ayatollah Hadj Seyed Rouhollah Mostafavi,

connu sous le nom de l’imam Khomeiny, né en 1902, était à la fois un grand philosophe, un grand écrivain, un grand poète, un grand combattant, une grande Référence religieuses et le leader de la Révolution islamique en Iran.

Ce grand révolutionnaire musulman a fondé son mouvement sur les enseignements coraniques dont il s’est inspiré pour constituer le gouvernement et la société révolutionnaires en Iran.

« Vous savez que la Révolution a été faite pour l’application des lois du saint Coran, nous n’avions pas d’autres buts, personne ne recherchait le pouvoir mais simplement la Renaissance du saint Coran dans la société », disait l’imam pour qui l’oubli du saint Coran était l’oubli de l’islam, et une des raisons de cet oubli du saint Coran était l’indifférence vis-à-vis de ses règles politiques.

Il insistait sur la présence du saint Coran dans tous les instants de la vie humaine, et pensait que le respect des règles politiques, présentées dans le saint Coran, contribuerait au salut des musulmans. L’imam Khomeiny estimait aussi que si les pays islamiques, au lieu de s’appuyer sur les grandes puissances, s’étaient appuyés sur les enseignements coraniques, ils ne seraient pas aujourd’hui, confrontés à l’oppression des sionistes et des Etats-Unis.

Le commentaire de la sourate « Hamd » est une œuvre de l’imam Khomeiny, publiée dans le livre « les secrets de la prière » »سرالصلوة », publié en 1939, puis une deuxième fois dans le commentaire de la sourate « Ekhlas », dans le livre « Les règles de la prière » »آداب الصلوة » , en 1942.

Après la Révolution, en 1979, cinq émissions furent présentées à la télévision iranienne, sur ce commentaire coranique, mais les problèmes de santé de l’imam et son transfert à l’hôpital, privèrent les musulmans iraniens de ce grand commentaire spirituel.

Trois livres de l’imam Khomeiny ont été rédigés sur les différentes dimensions de la prière islamique : « سرالصلوة »(Les secrets de la prière), « معراج السالكين »(L’ascension spirituelle), »صلوةالعارفين »(La prière de ceux qui connaissent Dieu), Le commentaire du Do’a sahar(La prière de l’aube), le « Misbahoul Hidayat »(مصباح الهدايه) un livre de spiritualité chiite, « تعليقات عل? شرح فصول الحكم »: Un livre sur les règles religieuses, le « مصباح الان », et un livre de commentaire de quarante Hadith, sont les œuvres les plus importantes à signaler.

L’imam Khomeiny qui était devenu une des plus grandes figures de ce siècle, sinon la plus grande, disparut à l’âge de 87 ans, et fut enterré au cimetière de Behecht-e-Zahra à Téhéran, au milieu d’une marée humaine.


more post like this