islamic-sources

  • features

    1. home

    2. article

    3. Les Musulmans du Nigeria doivent s’unir

    Les Musulmans du Nigeria doivent s’unir

    • le monde Islamique au Nigeria
    • le monde Islamique
    Les Musulmans du Nigeria doivent s’unir
    3 (60.83%) 144 votes

    Les Musulmans Nigérians attendent l’aide de tout le monde Islamique

    60% de la population du Nigeria, l’un des pays les plus peuplés de l’Afrique, sont Musulmans, alors que 30% sont Chrétiens et 10% appartiennent à des croyances locales. De temps en temps, on essaie d’inciter des conflits artificiels entre les Musulmans et les Chrétiens, deux peuples qui vivent réellement ensemble en paix.

    Les pays européens ont commencé à coloniser diverses parties du monde à partir du 16ème siècle. Cependant, à partir du 19ème siècle un développement inattendu a eu lieu et les forces coloniales ont acquis un soutien soi-disant scientifique pour leurs politiques impitoyables. Dans son livre La filiation de l’homme, publié en 1871, Darwin a prétendu, sans la moindre preuve scientifique, que les hommes et les singes partageaient un ancêtre commun. Selon l’assertion non-scientifique de Darwin, certaines races ont évolué davantage et sont plus avancées que d’autres.

    Il y a un deuxième aspect important des erreurs de Darwin. Darwin fonda le développement des êtres vivants et des êtres humains sur le concept ‘‘d’une lutte pour la vie’’. Selon cette absurdité, il y a un conflit permanent dans la nature, un combat impitoyable pour la  survie. Le puissant bat toujours le faible, et ce processus est supposé conduire vers “le progrès” humain. Darwin prétendit également que « le combat pour la survie » était applicable aux races humaines. Même le sous-titre de son livre  ‘‘L’origine des espèces’’ montrait qu’il nourrissait une vision raciste des êtres humains: L’Origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle, ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie. Selon Darwin, les races favorisées étaient celles des Européens blancs. Les races asiatiques et africaines seraient restées en arrière dans la lutte pour la vie. Mais Darwin alla encore plus loin et prétendit que ces races perdraient bientôt complètement le combat mondial pour la survie et disparaîtraient :

    ‘‘Dans le futur, les races humaines civilisées vont certainement exterminer et remplacer les races sauvages du monde entier. Les singes anthropomorphes seront alors sans doute aussi exterminés. La rupture entre l’homme et ses alliés les plus proches sera alors plus large. Elle séparera les hommes civilisés, comme nous pouvons l’espérer, encore plus civilisés que le caucasien, de certains singes comme le babouin, plutôt que de séparer, comme aujourd’hui, le nègre ou l’Australien du gorille.’’(Charles Darwin, The Descent of Man, 2nd edition, New York, A L. Burt Co., 1874, p. 178)

    L’un des endroits qui furent affectés le plus par ces assertions non-scientifiques de Darwin, et incompatibles avec la raison et la bonne conscience est l’Afrique. Depuis des générations, les peuples africains furent considérés comme étant des animaux non développés et ils furent asservis et exploités impitoyablement.

    Même de nos jours, de nombreux pays africains subissent encore des pratiques héritées par cette mentalité impérialiste. Les ressources terrestres et souterraines ne sont pas disponibles pour leur peuple, mais elles sont plutôt utilisées par certaines forces occidentales pour leur propre intérêt. Les méthodes utilisées pour permettre à cet ordre impitoyable de survivre sont de monter les peuples africains les uns contre les autres dans des conflits civils interminables et occasionner un climat d’anarchie et de désordre en encourageant les conflits artificiels. Le Nigeria, avec ses riches réserves de pétrole, est confronté  à une situation similaire.

    Le Nigeria était occupé par les colonialistes britanniques et portugais au 18ème siècle. Il est passé sous le contrôle britannique total en 1900, et est resté en tant que colonie britannique jusqu’aux années 1960. Le Nigeria a gagné son indépendance de la Grande-Bretagne en octobre, mais malgré cela et depuis ce temps-là, les conflits et les tensions ont persisté.

    Il y a plus de 250 groupes ethniques différents dans le Nigeria, où plus d’un million de gens ont perdu leur vie lors de la guerre civile entre 1967-1970. Dans la guerre qui fut déclenchée à la suite  des intrigues de certaines puissances occidentales qui dirigent les politiques de l’énergie mondiale, le peuple musulman, considéré comme une classe inférieure, fut persécuté et exploité impitoyablement, et la plupart fut martyrisé. Ces dernières années , certaines forces ont tenté à nouveau d’inciter au désordre civil en montant les groupes ethniques et les tribus les uns contre les autres. Mais ces conflits furent décrits comme “une guerre civile entre les Musulmans et les Chrétiens”. Cependant le fait est que les problèmes ayant lieu dans le pays ne provenaient pas de personnes adhérentes aux deux différentes religions . Il s’agit plutôt  de problèmes tribaux tels que la division de terre. En plus, la plupart du temps ces problèmes sont artificiellement produits par des forces externes et transformés en conflits sérieux alors qu’ils pourraient être facilement résolus  par le gouvernement. Il est évident que la mentalité qui incite au conflit musulman-chrétien en montant les adhérents de ces deux grandes religions profondément enracinées, les uns contre les autres, utilise des individus ayant une mentalité radicale afin d’atteindre leurs objectifs et cherchent à établir un climat de guerre artificiel. Ni les Musulmans ni les Chrétiens ne doivent tomber dans cette provocation, et doivent immédiatement s’engager dans une lutte intellectuelle contre l’irreligion, l’athéisme et le matérialisme.

    Qui se cache derrière les conflits au Nigeria ces dernières années

    Des coups, des guerres et des massacres n’ont jamais été absents dans les pays riches en réserve  de pétrole. Etant donné que le Nigeria est “le pays ayant la cinquième plus grande réserve de pétrole au monde”, il est l’une des plus grandes cibles des forces coloniales. Ils encouragent le conflit interne entre les divers groupes radicaux afin d’atteindre leurs objectifs, affaiblissent le pays et saisissent toutes leurs ressources. Parce que l’une des méthodes utilisées afin d’affaiblir le pays par la guerre civile et donc la division est de provoquer et d’inciter les différents groupes raciaux les uns contre les autres.

    Une autre technique secrète utilisée par ces forces est d’encourager la division et le conflit au sein de différents groupes. Cette méthode fut très efficace dans le Nigeria. Les Musulmans se sont graduellement divisés et se sont éloignés les uns des autres. Ainsi ils ont perdu leur force, et bien qu’ils soient numériquement majoritaires, ils ont abandonné le contrôle économique et politique du pays à des groupes radicaux. Certains groupes racistes qui veulent que le peuple musulman soit éradiqué du pays et qui reçoivent un soutien matériel des forces étrangères profitent de la division des Musulmans afin d’empêcher la diffusion de l’Islam dans le Nigeria et d’affaiblir la résistance musulmane par la pression physique et psychologique.

    Les personnes âgées, les femmes et les enfants meurent

    Des milliers de gens ont perdu leur vie lors des conflits qui se sont enflammés à nouveau à la suite de la guerre civile vécue entre les années 1967 et 1970. On sait que des dizaines de milliers de personnes sont devenues sans abri. En outre, la majorité des gens tués lors de ces conflits étaient des enfants sans  défense et des personnes âgées.

    La ville de Jos a témoigné de nombreuses telles scènes lors des conflits qui ont éclaté en 2001. Plus d’un millier de gens dont la majorité appartient aux tribus musulmanes ont perdu leur vie.

    Lorsque les combats ont éclaté de nouveau  en 2004, plus de 700 personnes, encore une fois principalement des Musulmans, furent martyrisées.

    Environ 500 personnes ont perdu leur vie lors des conflits qui ont eu lieu en 2008. Des instituts religieux dans le Nigeria, où de nombreuses mosquées furent brûlées, ont rapporté qu’ils ont compté les cadavres de 483 Musulmans.

    Les Musulmans Nigérians, comme il est le cas dans de nombreux autres pays islamiques, ont voulu organiser une marche afin de célébrer le jour de Jérusalem en septembre 2009. Cependant les forces policières les ont attaqués avec des bombes lacrymogènes. Il fut rapporté que 3 Musulmans furent martyrisés dans les combats et des dizaines furent blessés.

    Les Musulmans célébrant le jour de Jérusalem en septembre 2009 furent attaqués avec des bombes lacrymogènes, trois Musulmans furent martyrisés lors des conflits et des dizaines blessés.

    Il y a eu une autre oppression envers les Musulmans dans un village au sud de la ville de Jos en janvier 2010. Les témoins oculaires ont dit que des hommes armés ont enterré certains Musulmans vivants, et les cadavres de 22 enfants furent trouvés sur les lieux du crime.

    Des centaines de Musulmans furent martyrisés dans un massacre de Musulmans dans la ville nigériane de Jos en janvier 2010.

    Il y a eu un autre combat en mars 2010. Cette fois-ci, on a rapporté que plus de 300 personnes avaient perdu leur vie, la majorité étant des femmes et des enfants.

    Les Musulmans du Nigeria doivent s’unir

    Les Musulmans nigérians sont aujourd’hui divisés en divers groupes. Cependant, ceci est totalement contraire à l’esprit islamique. Allah commande aux Musulmans de ne pas être divisés :

    Et cramponnez-vous tous ensemble au « Habl » (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés… (Sourate Al Imran, 103)
    Dans un autre verset, Allah commande aux Musulmans de s’attacher les uns aux autres :

    Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé. (Sourate as-Saff, 4)

    Dans le verset suivant, Allah révèle qu’il y aura de la corruption sur terre si les Musulmans ne parviennent pas à établir l’unité entre  eux :

    Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.(Sourate al-Anfal, 73)

    Alors que les Musulmans nigérians sont désunis et divisés les uns des autres, leur pays est assiégé, et on fait des efforts afin d’éradiquer complètement l’Islam dans ce pays. Il est évident que le fait que les Musulmans soient divisés et ne puissent pas établir l’union et la solidarité entre eux, constitue un grand danger pour l’avenir des Musulmans nigérians. Afin de neutraliser ce danger, les Musulmans nigérians doivent embrasser immédiatement les uns les autres avec amour et affection et s’unir tout comme Allah l’ordonne.

    Le monde musulman doit s’unir et faire des efforts pour la libération des Musulmans du Nigeria

    C’est le commandement d’Allah que tous les Musulmans s’unissent et vivent ensemble dans la fraternité et la solidarité. Tant que cette unité n’estpas établie, les malheurs et les souffrances des Musulmans, soit du Nigeria ou du monde entier, ne finiront jamais. En outre, l’oppression, la corruption, les conflits et les désaccords dans le monde ne seront jamais résolus, parce que l’union du monde musulman, en d’autres termes l’Union Islamique, est la seule solution à toutes ces peines et souffrances mondiales. Quiconque veut que nos frères musulmans soient libérés des souffrances et que le monde entier atteigne la paix et la sécurité doit faire des efforts pour l’établissement immédiat de l’union entre les Musulmans. Personne ne doit penser, « comment puis-je y contribuer ? » Chacun doit faire immédiatement tout son possible  pour surmonter cette division entre les Musulmans. Autrement, ils peuvent assumer une lourde responsabilité envers les enfants, les personnes âgées et les femmes tués à travers le monde chaque jour. Un lourd fardeau de conscience qu’aucun croyant ne voudrait jamais porter.

    Les gens prient pour le salut au  Nigeria, où de nombreux Musulmans, y compris des femmes et des enfants furent martyrisés et appellent à l’aide à tout le monde musulman.

    Étiquettes :