Le Wahhabisme démasqué

Au nom d’Allah Le Clément, Le Miséricordieux

ô Allah ! Prie sur Mohammed et sur les gens de sa Famille

Puisque les Mouftis des quatre écoles juridiques à savoir les Imams, Ibn Homayd le Hambalite, Zayn Dahlan le Chafi’îte, Ibn Abidine le Hanafite et Al Sawi le Malikite, sont des détracteurs du Cheikh Mohamed Ibn Abdelwahhab et qu’ils ne sont pas neutres. Nous allons prouver la véracité de ce qu’ils ont rapporté à propos du wahhabisme ainsi que le visage sombre de ce mouvement qui ne sont autre que les Khawarijs (les kharidjites) de notre époque, et ce des livres mêmes des références wahhabites.

Je vais commencer par un texte d’Ibn Abdel wahhab tiré de son livre « Kitab Al tawhid », un livre qui fait référence chez les wahhabites.

L’intérêt de ce passage est qu’il nous donne une idée claire sur le mode de pensée du fondateur de ce mouvement et comment il a jeté les bases du takfir et de l’assassinat de musulmans !

Dans ce passage, il cite un hadith du Messager dans lequel il dit :

« Celui qui dit qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et qui mécroit en ce qui est adoré en dehors d’Allah , ses biens et son sang deviennent interdits (sacré), et c’est à Allah qu’incombe son jugement »

Le Commentaire d’Ibn Abdel Wahhab de ce Hadith fait froid dans le dos ! Il dit :

Ceci est parmi les plus grandes choses qui définissent le sens de « la Illaha Illa Allah » car il n’a pas considéré que la simple prononciation de cette formule suffisant pour épargner le sang et les biens, même pas la connaissance de son sens avec sa prononciation, et même pas la reconnaissance et l’admission de cela, et même pas le fait qu’il n’adore qu’Allah unique sans associé. Non, son sang et ses biens ne deviennent plus interdits une fois qu’il a ajouté à cela la mécréance en ce qui est adoré en dehors d’Allah. Et s’il doute ou s’arrête, son sang et ses biens ne seront pas interdits.

Nos savants n’ont pas compris de ce hadith ce qu’a compris Ibn Abdelwahhab, d’ailleurs il y’a un nombre énorme de hadiths où le messager déclare clairement que la seule formule de « la Illaha Illa Allah » suffit pour rendre le sang des gens interdit, et nous posterons de toutes façons ce qui va réfuter la compréhension d’Ibn Abdelwahhab.

Dans l’islam même ceux qui ne disent pas « la Illaha Illa Allah » on ne peut les tuer sans raisons ! Il y’a en Islam des règles bien précises pour la guerre et une éthique à cela. Alors, que dire de tuer des Musulmans qui disent « la Illaha Illa Allah » ?!

Mais, Mohamed Ibn Abdelwahhab ne se contente pas de la Chahada pour épargner les gens, alors que le messager s’est contenté de cette formule.

Voyons maintenant ce que nous avons dans le coran et la Sounna qui réfute cette compréhension erronée d’ibn Abdelwahhab.
alhassanain.com


more post like this