Le Prophète de l’islam (PSLF), un modèle d’une bonne gouvernance

La gestion est parmi les fondements individuels et sociaux des hommes sur terre, de sorte que si la vie de d’un homme n’est pas dominé par une bonne gestion, tous les capitaux qu’il possède seront sans importance.

Par l’anéantissement des ces capitaux et par la perte des capacités, l’individu et la société seront appeler à disparaitre, alors que si la bonne gouvernance domine dans la société, les capacités productrices et les capitaux matériels, spirituels et humains augmenteront avec elles, la perfection et le développement de tous les aspects de la vie; enfin viendra l’avènement du changement et l’innovation dans la société.

Une personne peut être un gestionnaire utile, créatif et capable s’il possède ces trois qualités: l’engagement, la spécialité et l’expérience. Si un gestionnaire ou un directeur manque ces trois caractéristiques, il sera un mauvais gestionnaire et ne réussira pas dans sa mission. Les enseignements islamiques portent un intérêt particulier aux conditions d’un gestionnaire et elles présentent même des modèles à suivre afin que ceux qui veulent prendre les responsabilités de gérer la société puissent imiter les conditions d’une bonne gestion à travers les modèles divins.

Les modèles que l’islam nous présente, sont ceux qui ont été enseignés par Dieu, afin de guider la société d’une façon adéquate. Nous consacrons cet article à la présentation du prophète de l’islam (pslf) comme le modèle d’une bonne gouvernance. Un homme qui apparut dans une société qui se distinguer par son ignorance; il put la transformer et la changer par tous ses moyens afin qu’elle développe et qu’il y règne la culture; le commandant des croyants Ali ibn Abu Taleb (as) présentent la vécue de cette société par des paroles suivantes: « les gens à cet époque avait la plus mauvaise religion, ils vivaient dans une terre aride au milieu des rocs et des serpents sourds et venimeux, ils buvaient des eaux sales, ils mangeaient des repas désagréables et illicites, ils versaient le sang de l’un et l’autre, ils rompaient les liens de parenté et d’amitié, les idoles étaient omniprésent au milieu d’eux et les péchés s’étaient propagés dans toute leur existence. Par l’envoi du prophète (pslf) parmi eux, ils ont été guidé et sauver de l’égarement, et il les a délivré de la situation périlleuse de l’ignorance. Nous allons aborder ce sujet en cinq parties.
alhassanain.com


more post like this