Le lien entre le Coran et la Famille du Prophète
Le hadith dit des thaqalayn (les deux choses lourdes) est l’une des traditions du Prophète les plus rapportées par les sources islamiques. Il figure dans les premières compilations effectuées par les auteurs sunnites, et ses chaînes de transmetteurs sont parmi les plus crédibles et les plus dignes de foi. En voici le
« L’Envoyé de Dieu a dit: « Je vous laisse (après ma mort) les deux choses les plus lourdes: le Livre de Dieu, et ma descendance, les Gens de ma Maison. Ils ne se sépareront jamais jusqu’à ce qu’ils me rejoignent au Paradis. Tant que vous les suivrez, vous ne vous égarerez jamais. »43
Certains ulemas sunnites rapportent que la parole prophétique se terminait ainsi:
« Ali est avec le Coran, et le Coran est avec Ali, ils ne se sépareront jamais. »44
Et trente compagnons du Prophète, au moins, ont rapporté avoir entendu le Prophète faire cette déclaration.45
Les sources chiites et sunnites soulignent que jusqu’à la fin de sa vie, le Prophète n’a jamais cessé d’insister sur la relation profonde entre ces deux bases de l’Islam que sont le Coran et sa Famille.
Cette tradition est par conséquent un résumé du programme tracé aux musulmans. Même si elle se présente différemment dans sa forme, d’une source à l’autre, cette tradition ne perd jamais son contenu essentiel: souligner la relation indéfectible qui existe entre le Coran et la Famille Prophétique.
Ibn Hadjar, célèbre docteur sunnite, examinant les circonstances de ce hadith écrit:
« Selon certains, le Prophète aurait prononcé cette phrase lors du pèlerinage d’adieu à Arafât, selon d’autres à Ghadir Khomm, et selon d’autres à Médine, lors de sa maladie, et en présence de nombreux compagnons qui se trouvaient à son chevet. D’autres enfin disent qu’il prononça ces paroles à son retour de Taïf. »
Ibn Hadjar ajoute: « Il n’y a pas de contradiction entre ces sources; rien n’empêche qu’il n’ait répété cette vérité dans toutes ces circonstances et en d’autres; et cela en raison de l’importance que possèdent le Coran et la Famille du Prophète. »46 Dans une autre tradition, le Prophète dit:
« Ali est avec le Vrai (al-Haqq), et le Vrai est avec Ali. Le Vrai est avec lui, partout où il se trouve. »47
Les versets du Coran, chacun le sait, sont un ensemble de recommandations et d’enseignements qui sont à même d’assurer le bonheur et le salut des hommes qui s’y conforment.
Cependant, le Coran requiert, pour être interprété et compris justement, une autorité compétente, remplissant les conditions de perfection danS tous les domaines. C’est la raison pour laquelle le chiisme considère qu’il est nécessaire que ceux qui ont la charge d’interpréter le Coran, en toute compétence, soient désignés par l’Envoyé de Dieu, qu’il les ait préparés lui-même à leur mission future. Seules ces personnes pourront comprendre le langage de la révélation et interpréter les versets du coran de la façon la plus juste qui soit. La conjonction du Livre et de la Famille s’explique par le ***oin qu’impose toujours le Livre d’être interprété de façon complète et juste.
Les diviser et les séparer, pour se *******er de suivre les avis de personnes incompétentes, n’aura pour résultat que l’égarement et la perdition. Sinon,que signifierait la parole: « Tant que vous les suivrez, vous ne vous égarerez jamais, après moi »?


more post like this