‘Le darwinisme est en contradiction avec la religion’

De nos jours, certains cercles maintiennent que la théorie de l’évolution de Charles Darwin n’est pas en contradiction avec la religion, et que ceux qui dénoncent cette théorie ne font en réalité que la promouvoir. Cette façon de voir les choses renferme cependant plusieurs idées fausses.

Elle résulte de l’incapacité à comprendre le principe de base du darwinisme et sa conception extrêmement dangereuse pour le monde. C’est pourquoi, pour ceux qui ont la foi en l’existence de Dieu, le Seul Créateur de tous les êtres vivants, qui sont néanmoins convaincus que « Dieu a créé les êtres vivants grâce à l’évolution », il serait donc d’une importance capitale de revoir les principaux fondements de la théorie afin de les éclairer. Dans cet essai, et dans le cadre de l’effort mené pour avertir les croyants qui ont cette idée fausse, des explications scientifiques et logiques seront fournies, à savoir pourquoi la théorie de l’évolution n’est pas compatible avec l’Islam.

Le principe de base du darwinisme maintient que les êtres vivants seraient venus à l’existence spontanément, à la suite d’une multiplication de coïncidences. Cette vision des choses est en complète contradiction avec la foi en la création.

Le mensonge le plus important véhiculé par ceux qui pensent que la théorie de l’évolution ne contredit pas la création est leur supposition que les êtres vivants existeraient en évoluant les uns des autres. Par conséquent, ils disent « qu’il n’y a rien qui empêche que Dieu ait créé les êtres vivants en les faisant évoluer les uns des autres; alors pourquoi se dresser contre la théorie? » toutefois, il y a ici un élément très important qui est ignoré: la différence fondamentale entre ceux qui défendent l’évolution et ceux qui défendent la création n’est pas basée sur la question de savoir si les êtres vivants seraient apparus individuellement ou auraient évolué les uns des autres. Le problème principal réside dans la question à savoir si les êtres vivants existeraient par « hasard » en conséquence d’évènements naturels ou ont été consciemment crées.

Comme tout le monde le sait, la théorie de l’évolution prétend que des composants chimiques inertes se seraient rassemblés par hasard et auraient formé les premières briques fondatrices de la vie, qui auraient donné la vie par la suite. Par conséquent, l’essence de cette prétention accepte le temps, la matière inerte, et le hasard comme pouvoirs créatifs. Même le profane, peu averti en matière de littérature de l’évolution est conscient que c’est la base de la doctrine des évolutionnistes. Pierre Paul Grassé, malgré le fait qu’il soit un scientifique évolutionniste, reconnaît le manque de crédibilité de la théorie et résume ce que le concept de « coïncidence » signifie pour les évolutionnistes:

… le hasard devient une sorte de providence sans nom sous couvert de l’athéisme, mais qui est secrètement adoré. (Pierre Paul Grassé, Evolution of Living Organisms, New York, Academic Press, 1977, p.107)

Que la vie soit un sous-produit arbitraire de composants formés par le temps, la matière et la coïncidence, est une revendication insensée et inacceptable par ceux qui ont foi en l’existence de Dieu, le Seul Créateur des êtres vivants. Les croyants doivent assumer leur responsabilité de sauver et d’avertir les sociétés de telles croyances perverses et infondées.


more post like this