Le voyage de la vie
L’éternelle et vivante réalité
Le Coran est la parole de Dieu, l’Eternel Vivant ; il a été révélé pour guider l’homme. Aucun livre ne peut être son pareil. Dès que vous entrez en contact avec le Coran, Dieu s’adresse à vous. Lire le Coran, c’est L’entendre, et même converser avec Lui ; c’est marcher dans Sa voie. C’est la rencontre de la vie avec Celui qui donne la vie.
 » Dieu ! Il n’y a point de divinité que Lui, le Vivant, l’Animateur de l’Univers. Il t’a révélé graduellement le Livre en tant que message de Vérité […] pour servir de direction aux hommes. …  »
Coran Sourate 3. La famille d’Imran Verset 2-4
Pour ceux qui l’avaient entendu pour la première fois des lèvres du Prophète – que la Paix et le Salut soient sur lui – , le Coran était une réalité vivante. Ils n’avaient absolument aucun doute que Dieu s’adressait à eux à travers le Messager . Leurs coeurs et leurs esprits en étaient donc saisis.
Leurs yeux étaient inondés de larmes et leurs corps frissonnaient. Ils trouvaient que chaque parole du Coran convenait parfaitement à leurs préoccupations et leurs expériences, et l’avaient donc entièrement intégré à leurs vies. Le Coran les avait complètement transformés en une entité totalement nouvelle, vivante et vivifiante. Ceux qui faisaient paître les moutons, gardaient les chameaux et faisaient un petit commerce étaient devenus les leaders de l’humanité.
Aujourd’hui, nous avons le même Coran avec nous. Des millions d’exemplaires sont en circulation. Jour et nuit, il est sans cesse récité, dans les foyers, dans les mosquées et depuis les chaires. Il existe de volumineux travaux exégétiques faisant son interprétation. Les mots n’ont de cesse d’expliquer ses enseignements et de nous exhorter à nous y conformer. Cependant, les yeux demeurent secs, les coeurs insensibles, les esprits indifférents, les vies, inchangées. L’ignominie et la dégradation semblent devenir le lot des partisans du Coran. Pourquoi ? Parce que nous ne lisons plus le Coran comme une réalité vivante. C’est un Livre sacré, mais il nous parle seulement de choses du passé concernant les musulmans et les non-croyants, les juifs, les chrétiens, les fidèles et les hypocrites,  » qui avaient un jour existé « .
Le Coran peut-il de nouveau être une force vivante, pertinente, aussi puissante, à présent pour nous, qu’elle l’était il y a 1 400 ans ? C’est une question cruciale à laquelle nous devons répondre, si nous voulons régler notre destinée sous la direction du Coran.
Il semble cependant que des difficultés existent, dont la plupart ont rapport avec le fait que le Coran a été révélé à une certaine époque. Depuis, nous avons fait un bien long chemin, nous avons fait de gigantesques bonds dans le domaine du savoir-faire technologique, et nous avons été témoins de changements sociaux considérables au sein de la société humaine. De plus, de nos jours, la plupart des musulmans ne connaissent pas l’arabe, et nombreux sont ceux qui n’ont qu’une petite idée de la langue  » vivante  » du Coran. On ne peut pas espérer d’eux qu’ils comprennent les idiomes et les métaphores, si essentiels à l’exploration et à l’assimilation des profondeurs du sens coranique.
Néanmoins, l’enseignement du Coran, comme il y est stipulé, s’adresse éternellement à toute l’humanité, le Livre étant lui-même la parole de Dieu, l’?ternel.
Il me semble pour cela qu’il doit nous être possible de recevoir le Coran, d’en vivre l’expérience et de le comprendre, tout comme ont pu le faire les premiers destinataires, à tout le moins, dans une certaine mesure et à un certain degré. En d’autres termes, malgré l’incidence historique de la Révélation dans une langue Particulière, à un moment et à un endroit particuliers, nous devrions être capables de recevoir le Coran maintenant, car son message est éternel ; nous devrions être capables de faire de son message une partie réelle de nos vies, tout comme cela s’est passé avec les premiers fidèles, en l’intégrant de la même manière à nos préoccupations et à nos expériences.
Mais comment le faire ? Pour parler en toute franchise, nous devons entrer dans le monde du Coran comme si Dieu nous parlait à travers le Livre – maintenant et aujourd’hui -, et en remplissant les conditions requises pour une telle rencontre.
1. Nous devons réaliser ce que le Coran, en tant que parole de Dieu, est et signifie pour nous, et y apporter toute la révérence, l’amour, le désir et la volonté pour agir selon les exigences d’une telle réalisation.
2. Nous devons le lire puisqu’il demande à être lu, comme nous en a informés le Messager de Dieu , et comme lui-même et ses compagnons l’ont lu – qu’Allah soit satisfait d’eux –
3. Nous devons appliquer chaque parole du Coran à nos propres réalités et préoccupations en transcendant les barrières du temps et des cultures.
Pour les premiers destinataires, le Coran était un événement contemporain. Sa langue et son style, son éloquence et son exposé, ses idiomes et ses métaphores, ses symboles et ses paraboles, ses moments et ses événements étaient tous enracinés en eux-mêmes. Ces gens étaient en même temps les témoins et, dans un sens, les participants à la Révélation entière, étant donné qu’elle s’était déroulée durant leur propre période. Nous n’avons pas le même privilège ; néanmoins, dans une certaine mesure, cela devrait être pareil pour nous.
En comprenant le Coran et en y obéissant par nous-mêmes, nous trouverons, autant que possible, que c’est un événement aussi contemporain pour nous-mêmes qu’il l’était alors. Car l’essence de l’homme n’a pas changé ; elle est immuable. Seules les apparences extérieures de l’homme (les formes, les modes, les technologies) changent. Les païens de la Mecque peuvent ne plus exister, de même que les juifs de Yathrib, les chrétiens de Najran et même les  » fidèles  » et les  » mécréants  » de la communauté de Médine. Mais les mêmes caractères existent autour de nous. Nous sommes des êtres humains exactement comme le furent les premiers destinataires, même si beaucoup de gens trouvent extrêmement difficile de faire face aux implications profondes de cette simple vérité.
Une fois que vous réalisez ces vérités et que vous les suivez, une fois que vous vous rapprochez du Coran comme le firent les premiers fidèles, le Livre peut vous être révélé comme il leur a été, il peut faire de vous des partenaires comme il l’a fait d’eux. Et c’est alors qu’au lieu d’être un simple livre révéré, un fossile sacré ou une sorte de source de bénédiction magique, il changera en une force puissante, nous poussant, nous excitant, nous incitant et nous guidant vers des réalisations profondes et supérieures, tout comme il l’a fait auparavant.


more post like this