La preuve de la Révélation et l’aspect miraculeux du Saint coran

1. Les Prophètes et la Preuve de la Révélation et de la Prophétie

par Albatoul

Un bon nombre de savants modernes qui ont mène des recherches sur la Révélation et la prophétie, a relié cette question, autant que toutes les autres questions qui s’y rapportent, aux principes de la psychologie sociale. Selon ces savants, les prophètes de Dieu seraient des hommes naturellement pures, zélés et imbus de grand amour pour l’humanité. Ils avaient établi des lois et des règles pour le progrès matériel et spirituel de l’humanité et la réforme des sociétés dépravées, et avaient invité l’humanité à s’y conformer. Mais, pour se faire obéir, les prophètes auraient alors prétendu être envoyés par Dieu du ciel avec leurs idées étant donné que les gens de l’époque n’étaient pas trop enclins à la logique. Ils avaient alors désigné leur esprit pur sous le nom de « Saint-Esprit », la pensée et les enseignements qu’ils véhiculent « Révélation et prophétie », les devoirs et obligations qui en découlaient « Lois célestes » et le message qu’ils ont rapporté « Livre révélé ».

Quiconque examine minutieusement et avec impartialité les livres révélés, plus particulièrement le Saint coran, de même que les lois rapportées par les prophètes ne doutera nullement de la fausseté de ces allégations. Les prophètes de Dieu n’étaient pas du tout des hommes politiques, mais plutôt des hommes de Dieu qui incarnaient la sincérité et la loyauté. Ils transmettaient intégralement et fidèlement le message qu’ils percevaient et mettaient en pratique ce qu’ils proclamaient. Mais ils affirmaient être dotés d’une perception mystérieuse, don du monde invisible, à travers laquelle ils recevaient les obligations dogmatiques et pratiques de Dieu pour les transmettre aux hommes.

De ce fait, il est évident que pour confirmer son titre, le prophète a besoin des preuves tangibles. Le simple fait d’apporter des lois judicieuses et rationnelles ne suffit nullement pour prouver ses déclarations. Car, quiconque prétend être Prophète, affirme également autre chose, en plus de la véracité de sa loi qu’il établit, à savoir, qu’il est étroitement lié au monde céleste par la Révélation et la prophétie, et qu’il reçut la mission de la part de Dieu pour propager la foi. Or, juste cette prétention requiert déjà une preuve. Ce qui explique tout naturellement, comme nous le dit le Saint coran, pourquoi la masse populaire réclamait toujours des miracles aux prophètes de Dieu (Paix sur eux tous) afin de confirmer leurs déclarations.

Selon cette logique simple et exacte, la Révélation et la prophétie que revendique le prophète de Dieu n’est pas le propre du commun des mortels.

Il s’agit absolument d’un pouvoir invisible dont Dieu a investi d’une manière extraordinaire son messager, par le biais duquel il entend sa parole qu’il faut parvenir l’humanité en tant que missionnaire. Si cela est vrai, alors il incombe au prophète de demander à son Dieu un autre fait extraordinaire afin que les gens croient en sa mission prophétique.

La réclamation des miracles aux prophètes est donc tout à fait normale, et il revient au Prophète de Dieu d’accomplir de lui-même des miracles ou à la demande du peuple, pour prouver sa prophétie. Une logique que confirme d’ailleurs le Saint coran en rapportant des miracles de plusieurs prophètes selon leur propre initiative ou à la demande de la masse.

Bien entendu, beaucoup de chercheurs ont nié la réalisation des miracles, sans néanmoins avancer des preuves tangibles. Nous n’avons aucune preuve que les causes de divers phénomènes déjà découverts grâce aux expériences scientifiques soient permanentes, ni qu’aucun événement ne puisse se réaliser pour des raisons autres que celles qui le provoque habituellement. Les miracles attribués aux prophètes de Dieu ne sont pas impossibles ni irrationnels, comme la parité du chiffre trois, mais seulement extraordinaires, un concept familier dans le jargon des ascètes et des fakirs.

2. Le nombre de prophètes de Dieu
Selon l’histoire, plusieurs prophètes étaient apparus sur terre, ce que le Saint coran a également confirmé en citant explicitement les noms de certains d’entre eux sans néanmoins donner leur nombre exact. Leur nombre n’a pas non plus été rapporté par la tradition en dehors du célèbre hadith du Prophète Mohammad (Salut et paix sur lui et sur sa famille) rapporté par Abu Dharr Ghiffâri selon lequel leur nombre s’élèverait à 124.000.
alhassanain.com


more post like this