Comment le mariage est étroitement lié à la foi, à la morale et à l’éthique, le toutappuyé d’extraits tirés des écrits islamiques.

Le mariage

« Et parmi Ses signes, Il a créé pour vous des épouses issues de

vous-mêmes pour que vous viviez en tranquillité auprès d’elles. Et Il

a mis entre vous de l’amour et de la bonté. Il y a en cela des preuves

pour les gens qui réfléchissent. » (Coran 30:21)

Le mariage est la plus ancienne des institutions sociales; il est apparu avec la création

du premier homme et de la première femme, Adam et Ève. Depuis, tous les prophètes ont

été envoyés comme exemples pour leurs communautés et chacun, du premier au dernier,

a confirmé l’institution du mariage comme l’expression divinement sanctionnée de

l’amour hétérosexuel.

[1] Même de nos jours, il est toujours considéré plus acceptable de

faire référence à son ou sa partenaire en tant que « mari » ou « femme », plutôt que

comme « amant(e) » ou « copain (copine) ». Car c’est par le mariage que l’homme et la

femme assouvissent de façon licite leurs désirs charnels et partagent amour, intimité, etc.

« Elles [vos épouses] sont un vêtement pour vous et vous êtes un

vêtement pour elles. » (Coran 2:187)

Au fil du temps, certains groupes ont adopté des croyances extrêmes vis-à-vis du sexe

opposé et de la sexualité en général. Les femmes en particulier ont souvent été

considérées comme mauvaises par les hommes religieux, qui croyaient bien faire en

réduisant au strict nécessaire leurs contacts avec elles. C’est ainsi que le monachisme,

avec ses abstinences et son célibat imposés, a été inventé par ceux qui souhaitaient

trouver ce qu’ils considéraient comme une alternative pieuse au mariage et une vie plus

« sainte ».

« Puis vinrent sur leurs traces Nos autres messagers; et Nous fîmes

en sorte que Jésus, fils de Marie, les suive également. Nous lui

donnâmes l’Évangile et inspirâmes compassion et miséricorde dans

le coeur de ceux qui le suivirent. Mais la tradition monacale qu’ils

inventèrent, Nous ne la leur avons jamais prescrite. [Ils voulaient,

en la pratiquant,] obtenir l’agrément de Dieu; mais ils ne

l’observèrent pas comme il se devait. Alors Nous donnâmes leur

récompense à ceux d’entre eux qui croyaient. Mais beaucoup

d’entre eux étaient des transgresseurs. » (Coran 57:27)


more post like this