À une époque où les Arabes organisaient régulièrement des concours de poésie et d’éloquence, le Coran leur fut révélé.

Les premiers à entendre le Coran furent les habitants du désert d’Arabie, qui étaient très fiers de leur excellente maîtrise de la langue arabe.  Ils n’étaient pas riches, mais leur langue était le domaine le plus développé de leur culture.  Ils étaient, pour la plupart, commerçants et voyageaient régulièrement pour acheter et vendre des biens.  Leurs longs voyages à travers le désert étaient, pour eux, de belles occasions de méditer sur les beautés de la nature.  Lorsqu’ils s’exprimaient, ils étaient très méticuleux dans le choix de leurs mots et très précis dans leur discours.  Ils adoraient l’art oratoire.  Ils excellaient dans l’expression des pensées les plus complexes et exprimaient très clairement leurs idées.  Composer de la prose et de la poésie était pour eux une passion.  Ils rivalisaient en éloquence.  Certains d’entre eux produisaient de la très belle littérature, même si les sujets choisis étaient pour la plupart insignifiants et profanes.


more post like this