Existe-t-il une contradiction entre la causalité et le fait que le prophète Ibrahim (as) n’ait pas brulé dans le feu ?

Question

Nous lisons dans le récit d’Ibrahim (as) que le feu ne l’a pas, que le feu s’est plutôt transformé en un jardin. Et d’un autre un côté, on constate que la loi de la causalité est générale et s’applique sur tout les cas. Etant donné que le feu de nature st fait pour brûler, comment est-ce que la loi de la cause à effet, a été transgressée ici ? Du point de vue scientifique peut-on trouver un argument pour justifier cela ?

Résumé de la réponse

La cause de chaque chose pour un autre objet dépend d’un certain nombre de caractéristiques qui se trouve dans la chose initiale et si ces caractéristiques changent naturellement ou par voie des miracles on ne considèrera plus cette chose comme une cause. Le feu destiné à bruler le prophète Abraham a subit des changements aux miracles de Dieu et s’est alors transformé en jardin. C’est pour cette raison qu’il (le feu) a perdu ses caractéristiques précédentes. Donc partant sur cette base il n’est plus étonnant de voir le prophète Ibrahim (as) se retrouver dans un jardin qui auparavant était un feu et qu’il en ressort indemne sans aucune marque de brûlure sur lui.

ALHASSANAIN.COM


more post like this