Exégèse de la sourate 49 : Les appartements
( Accueil > Coran > Exégèse)

2. ô vous qui avez cru! N’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos oeuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte.

Anas Ibn Mâlik (que Dieu l’agrée) a dit : Après la révélation de ce verset : {Ô vous qui avez cru! N’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète…} Thâbit Ibn Qays se retira dans sa maison et dit : « Ah! Je serai au nombre des damnés! » Il s’est abstenu d’aller voir le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui). Se rendant compte de son absence, l’Envoyé de Dieu demanda de ses nouvelles à Sa’d Ibn Mu’âdh, en disant : « Ô Abou ‘Amr! Est-ce que Thâbit est malade? ».
– « Il est mon voisin, répliqua Sa’d, et je n’ai pas entendu qu’il souffre ».
Sa’d se rendit aussitôt à son voisin et l’informa de ce que l’Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) avait dit.
Thâbit s’exprima ainsi : « Ne voyez-vous pas que je suis visé par ce verset car c’est ma voix qui s’élève le plus souvent au-dessus de celle du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui)? Je serai donc l’un des damnés! ».
Sa’d revint auprès du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) et lui fit part de ce que Thâbit avait dit.
L’Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dit : « Non, il sera au nombre des bienheureux du Paradis ». (Mouslim n�170)

6. ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait.

Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair

Selon Abou Hourayra (que Dieu l’agrée), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : « Il suffit à l’homme pour être menteur de rapporter tout ce qu’il entend ». (Mouslim)

9. Et si deux groupes de croyants se combattent, faites la conciliation entre eux. Si l’un d’eux se rebelle contre l’autre, combattez le groupe qui se rebelle, jusqu’à ce qu’il se conforme à l’ordre de Dieu. Puis, s’il s’y conforme, réconciliez-les avec justice et soyez équitables car Dieu aime les équitables.

D’après ‘Anas Ibn Mâlik (que Dieu l’agrée), Un jour on dit au Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : « Veux-tu te rendre chez Abdoullah Ibn ‘Ubayy (pour le convaincre d’embrasser l’islam)? ». Il enfourcha alors un âne pour s’y rendre et se mit en route, accompagné des musulmans traversant une terre saline. Quand ils furent arrivés, il (‘Abdoullah Ibn ‘Ubayy) dit au Prophète : « Eloigne-toi de moi, l’odeur de ton âne m’incommode ». Un des ‘Ansâr, dit alors : « Certes l’âne de l’Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) exhale une odeur plus agréable que la tienne ». Un des compagnons de ‘Abdoullah fut irrité de ces paroles et les deux hommes s’injurièrent; puis, l’irritation ayant gagnée les compagnons de chacun de ces deux hommes, les deux groupes se mirent à se battre avec les branches de palmier, les mains et les semelles. On nous assura que ce fut l’occasion de la révélation suivante : {Et si deux groupes de Croyants se combattent, faites la conciliation entre eux…} (Mouslim n�3357)

12. ô vous qui avez cru! évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non! ) vous en aurez horreur. Et craignez Dieu. Car Dieu est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.

évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché

Selon Abou Hourayra (que Dieu l’agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : « Méfiez-vous de la présomption car la présomption est le parler le plus mensonger ». (Mouslim et Al-Boukhâri)

Et n’espionnez pas

Selon Ibn ‘Abbâs (que Dieu agrée le père et le fils), le Prophete (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : « Celui qui écoute contre leur gré la conversation des autres, on lui versera dans ses oreilles, le jour de la résurrection, du plomb fondu ». (Al-Boukhâri)

et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non! ) vous en aurez horreur.

Selon Anas (que Dieu l’agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : « Au cours de mon ascension au ciel, je suis passé devant des gens ayant des ongles de cuivre avec lesquels ils se griffaient le visage et la poitrine. Je demandai : « Qui sont ces gens là? 0 Gabriel! »
Il dit : « Ce sont ceux qui mangeaient la chair de leurs prochains et leur souillaient leur bonne réputation » ». (Abou Dâwoûd)

Lors de la lapidation de Maaiz, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a entendu un homme dire a son ami « celui ci est mort comme un chien ». Après cela alors que les hommes étaient avec le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) passant devant une charogne, il leur dit: « Dévorez la! »
Ils ont dit, O Envoyé de Dieu, allons nous manger une charogne?
Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) leur a dit: «  »Ce que vous avez mangé de votre frère par diffamation et médisance était plus puant que cette charogne. » (rap par Abou Daoud, An-Nassai d’apres abou hourayra)


more post like this