Exégèse de la sourate 21 : Les prophètes
( Accueil > Coran > Exégèse)

1. [L’échéance] du règlement de leur compte approche pour les hommes, alors que dans leur insouciance ils s’en détournent.

Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : « J’ai été envoyé, alors que le moment qui me sépare de l’Heure est comparable à ces deux doigts ». (Al-Boukhâri, Mouslim)

2. Aucun rappel de [révélation] récente ne leur vient de leur Seigneur, sans qu’ils ne l’entendent en s’amusant,

Abû Bakr Ibn al-‘Arabî (rahimahullâh) a dit dans sa discussion sur l’innovation (bid’a) : « Sache – Qu’Allâh t’accorde la science ! – que les affaires innovées sont de deux sortes (al-muhdathâtu darbân). Une innovation qui n’a d’autre base que la passion et la pratique arbitraire. Celle-ci est catégoriquement rejetée. Et une innovation instaurée pour correspondre à quelque chose de déjà établi. Telle était la tradition (Sunna) des Califes (que Dieu les agrée) et celle des éminents Imâms. Les affaires nouvelles et les innovations ne sont pas blâmables pour la seule raison qu’elles sont désignées par les termes muhdath et bid’a, ni à cause de leur signification ! Allâh, le Très Haut a dit : « Aucun nouveau (muhdath) rappel ne leur vient de leur Seigneur » (21/2) et ‘Umar a dit : « Quelle bonne innovation ! (bid’a) » Ainsi, seule l’innovation qui contredit la Sunna est blâmable et les pratiques récentes qui invitent à l’égarement aussi. (`ârid.at al-Ah.wadhî 10:146-147)

22. S’il y avait dans le ciel et la terre des divinités autre que Dieu, tous deux seraient certes dans le désordre. Gloire, donc à Dieu, Seigneur du Trône; Il est au-dessus de ce qu’ils Lui attribuent!

Al-Ach’ari (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit: “Si quelqu’un demande: “Pourquoi dites-vous que Dieu est unique?”, on lui dit “La gestion [accomplie par] deux [entités, que certains égarés appelleraient “dieux”] ne sera jamais harmonieuse ou effective, au contraire, mais il est obligatoire que l’impuissance soit rattachée inévitablement à l’un des deux, ou aux deux, parce que si, [dans l’éventualité où] l’un d’entre eux voudrait qu’un homme soit en vie, et que l’autre voudrait qu’il soit mort, il ne peut y avoir que ces trois possibilités:
1) la volonté des deux se réalise,
2) ou aucune des deux volontés ne se réalise,
3) ou seulement la volonté de l’un des deux se réalise.
Maintenant, 1) il est impossible que les volontés des deux se réalisent [donc le premier choix est impossible], parce qu’un corps ne peut être simultanément en vie et mort. Mais, [d’un autre côté], 2) si les volontés des deux ne se réalisent pas, on doit conclure à l’impuissance des deux, et celui qui est impuissant ne peut être ni Dieu, ni éternel [donc le deuxième choix aussi est impossible]. Et 3) si la volonté de seulement l’un des deux se réalise, et pas celle de l’autre, l’impuissance se rattache donc obligatoirement à celui dont la volonté ne s’est pas réalisée, et celui qui est impuissant ne peut être ni Dieu ni éternel [donc le troisième choix est aussi impossible]. Ainsi, ce que nous avons prouvé c’est que Celui qui fait tout chose est Unique. Et Allah ta’ala a dit “Si il y avait pour les cieux et la terre un dieu autre que Dieu, ils seraient corrompus” (21/22). C’est le sens de l’argument que nous venons de présenter.” (Kitab al-Louma’ p.8)

37. L’homme a été créé prompt dans sa nature. Je vous montrerai Mes signes [la réalisation de Mes menaces]. Ne me hâtez donc pas.

As-Souddî rapporte que : « Lorsque Dieu souffla l’Esprit dans le corps d’Adam, l’Esprit y pénétra par la tête, alors Adam éternua et les anges lui enjoignirent : « Dis louange à Dieu ! »
Il dit : « Louange à Dieu ! »
Et eux de reprendre : « Que ton Seigneur te couvre de Sa miséricorde ! »
Lorsque l’Esprit parvint à ses yeux, il vit les fruits du Paradis et lorsqu’il atteignit son ventre, il eut envie de manger et sauta aussitôt en vue d’y aller avec précipitation, avant même que l’Esprit n’eût atteint ses pieds. Aussi Dieu (le Très-Haut) dit : {L’homme a été créé d’impatience} (21/37)

104. Le jour où Nous plierons le ciel comme on plie le rouleau des livres. Tout comme Nous avons commencé la première création, ainsi Nous la répéterons; c’est une promesse qui Nous incombe et Nous l’accomplirons!

Ibn ‘Abbas (que Dieu agrée le père et le fils) a dit : « Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) nous prononça un jour un sermon où il dit : « Ô gens! Vous êtes appelés à être rassemblés vers Dieu sans chaussures ni vêtements et non circoncis, {De même que Nous avons commencé la première création, Nous la refaisons de nouveau. C’est là une promesse qui nous incombe et Nous en sommes parfaitement capable} (21/104). Notez bien que la première créature à être vêtue le jour de la résurrection sera Abraham (عليه السلام). Notez bien qu’on fera venir des hommes de ma communauté qu’on dirigera vers la gauche (l’Enfer) et que je dirai alors : « Seigneur! Ce sont mes compagnons! »
On me répondra : « Tu ne peux pas savoir ce qu’ils ont apporté comme innovations après toi ».
Je dis comme a dit le vertueux esclave de Dieu (Jésus) : {Je fus témoin contre eux tant que je fus parmi eux et, lorsque Tu as repris mon âme, Tu fus leur observateur attentif et Tu es de toute chose témoin. Si Tu les tortures, ce sont Tes esclaves et si Tu les absous, c’est Toi certainement Le puissant et le Sage} (5/117-118).
On me dit : « Ils n’ont pas cessé de retourner sur leurs pas depuis que tu les a quittés » ». (Al-Boukhâri, Mouslim)


more post like this