COMPRENDRE LE CARACTERE UNIQUE DU CORAN

Martyr Murtada Mutahhari

L’étude et la connaissance du Coran sont aussi essentielles pour toute personne instruite que pour les croyants. Elles sont particulièrement utiles pour les chercheurs intéressés par les sciences humaines puisque ce Livre intervient effectivement non seulement dans les destinées des sociétés musulmans mais également dans celles de l’humanité toute entière.

Un bref aperçu historique suffira à étayer notre affirmation, celle qu’aucun Livre n’a influencé les sociétés humaines autant que ne le fit le Saint Coran. Son étude est essentielle pour tout Musulman puisqu’il est la principale source et le fondement de la croyance et de la pensée religieuse.

Tout ce qui donne un sens, une essence et une sacralité à sa vie se trouve dans le Livre Saint.

Le Coran n’est pas comme d’autres livres religieux qui se contentent de discuter des problèmes de l’existence de Dieu et de la création en termes énigmatiques, ni comme ceux qui se limitent à offrir des conseils et des recommandations morales, laissant ceux qui croient en eux aller rechercher la voie divine dans d’autres sources. Contrairement à ces livres, le Coran formule à la fois les principes de la foi et les idées et données essentielles pour le croyant. De même, il expose les principes des valeurs morales et éthiques servant à la vie sociale et familiale. Il délaisse la tache d’expliquer, d’interpréter et parfois celle de l’ijthad et de l’application des principes (Usul) aux questions secondaires (furu) pour êtres traitées avec l’aide de l’ijtihad et la Sunna. De ce fait, l’utilisation de toute autre source est dépendante de la connaissance antérieure du Coran. Il demeure le seul critère et la seule mesure pour juger les autres sources, c’est-à-dire que nous devons juger les hadiths et la Sunna à la lumière du Coran et nous ne pouvons les accepter que s’ils s’accordent avec le Livre Saint.

Après le Coran, quatre autres livres tiennent une grande importance et sont perçus par les Musulmans chiites comme étant des sources sacrées et authentiques, il s’agit d’Al-Kafi, Man la yahduruhul fagih, at-Tahdhib et al-Istibsar. Il a également d’autres sources, telles Nahj al-Balagha et as-Sahifa as-Sajjadiya. Tous ces ouvrages sont cependant secondaires par rapport au Coran, et leur authenticité n’est pas aussi absolue. Un hadith d’al-Kafi ne peut être jugé véridique que s’il est conforme au Coran et pour autant digne de confiance que ses termes s’accordent avec les enseignements de Livre révélé. Le prophète (SAW) et les Imams infaillibles avaient affirmé que leurs traditions doivent être examinées à la lumière du Coran ; si elles n’y coïncident pas, elles doivent être jugées fausses et rejetées puisqu’ils n’ont rien dit pouvant aller contre les enseignements du noble Livre.


more post like this