comment faire pour se protéger du mauvais sort ?
Question
quel est le verset coranique qui est efficace pour contrer le mauvais sort ?
Résumé de la réponse

le mauvais sort est un fait sans preuve indéniable qui se passe dans la tête. Beaucoup de choses concordant à un clin d’œil se passent. Le regretté Sheikh Abbas Qomi recommande de lire le verset 51 de la « sourate qalam » pour se protéger du mauvais sort. En plus de ce verset il est recommandé dans les hadiths de lire certaines sourates telles que la sourate « Nâs », « Falaq » « Hamd » «Tawhid ». Il est conseillé dans un certain nombre d’ouvrages d’exégète de lire certaines sourates à côté du verset 51 de la sourate qalam

Réponse détaillée

le mauvais sort est un phénomène psychologique qui se produit très souvent et aucune preuve ne peut dénier son existence. Certains hadiths confirment l’existence de ce phénomène. Il est rapporté du prophète dans Dourou Mansour : «le mauvais sort est un fait réel. Il dit aussi : le mauvais sort envoie l’homme bien portant dans la tombe et le chameau sain dans la marmite »[1]

L’imam Ali (as) dit : «le prophète avait fait une amulette (bout de papier sur lequel on lit une invocation pour Hassan et Hossein sur laquelle il lit cette invocation

« أُعِیذُکُمَا بِکَلِمَاتِ اللَّهِ التَّامَّاتِ وَ أَسْمَائِهِ الْحُسْنَى کُلِّهَا عَامَّةً مِنْ شَرِّ السَّامَّةِ وَ الْهَامَّةِ وَ مِنْ شَرِّ کُلِّ عَیْنٍ لَامَّةٍ وَ مِنْ شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ »

(Je cherche protection pour vous par l’intégral de la parole de dieu et ses noms les meilleures contre le mal des ténors parmi les créatures invisibles, contre tout œil maléfique qui peut atteindre l’homme, contre le mal du jaloux lorsqu’il est jaloux.. 😉 Puis le prophète nous dit : «c’est ainsi qu’Ibrahim procéda pour protéger Ismaël et Isaac »[2]

Il est écrit dans la 400ème pensée de Nahjul balagha que le mauvais sort est une réalité et qu’il est vrai aussi qu’on ne peut se tourner vers les invocations pour le repousser.[3]

On comprend à partir de ces hadiths que le mauvais sort est un fait réel qui se produit et qu’il existe des moyens pour le bloquer. On recommande de lire le verset 51 de la sourate pour se protéger du mauvais sort. Dieu dit au prophète dans ce verset « Peu s’en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent : ‹Il est certes fou!›. »[4]

Il écrit au sujet de la révélation de ce verset : « un homme de Bani Assad restait parfois trois jours sans manger. Et après, chaque fois qu’il disait après avoir rencontré quelque chose «Il n’a jamais ceci jusqu’aujourd’hui » cette chose se gâtait et subissait des préjudices certains avaient voulu qu’il fasse la même chose sur le prophète, mais Dieu l’en protégea.[5]

Allamah Tabatabai explique ainsi le verset : «ce verset traduit le mauvais sort selon la plus par des exégètes. C’est un phénomène psychologique sans preuve rationnelle pour le denier. On a vu des phénomènes se produire ne serait –ce qu’après un clin d’œil. Nous n’avons donc pas de raison de le contester en se disant qu’il s’agit d’une pure superstition.[6]

Zamakhshari rapporte d’Hassan Basri qu’il faut lire le même verset pour contrer le mauvais sort.[7]

Sheikh Abbas Qomi le célèbre compilateur de hadiths et auteur du livre «Mafatih ul jinnan » recommande le verset 51 de la sourate qalam pour déjouer le mauvais sort.[8]

Certains hadiths rapportés dans divers exégètes notifient aussi que ce verset n’a pas été révélé pour déjouer le mauvais sort.[9]

Après avoir cité de Dourou Mansour le hadith déjà évoqué, Allamah Majelisi apporte un autre hadith de l’imam Sadiq (as) qui montre comment barrer le mauvais sort : « quiconque redoute être envouté par les yeux de quelqu’un doit répéter ceci trois fois : «ماشاء الله لاقوة الا بالله العلی العظیم ». Il dit qu’il faut lire la sourate Nas, Falaq, plus les sourates Tawhid et Hamd. Mais il ne mentionne pas le verset 51 de la sourate qalam »[10]

Donc le mauvais sort existe, tout comme des invocations pour le contrer. Pour en savoir plus, lire Tafsir Nemouneh, vol 24, page 426
[1] – Dourou Mansour, page 651

[2] – Kafi, vol 2, page 569

[3] – Nahjul Balagha, page 547

[4] – Sourate qalam : 51

[5] – Kashâf, Zamakhshari, vol 3et 4, page 1278, édition Daroul Ayâh

[6] – Al Mizam, vol 19, page 648

[7] – Kashâf, vol 3et 4, page 1279

[8] – Mafatih ul jinnan, Sheikh Abbas Qomi, page 319

[9] – Tafsir al mizan, vol 19, page 651

[10] – Hiliyat ul moutaqine, Allamah Majelisi, page 319


more post like this