Bibi KHADIJA (A.H.S.)

Nom: Khadijà

Titre: Tàhira (pure-immaculée)

Père: Khouwayled ibné Assad

Lieu de naissance: Makkà

Enfant: Qàssim, Abdoullàh (titre: Tàhir et Tayyib) et Fàtémà

Décès: 619 grégorien (Amoul Houzne: l’année de la tristesse)

Le père de Bibi Khadijà était in commerçant comme la plupart des gens de la tribut des Qoreish à Makkà. Il envoyait des caravanes vers les autres villes pour commercer en été et hivers. Sa mère et son père (de Khadijà) sont morts, 10 ans l’un après l’autre. Leur richesse fut partagée aux enfants mais c’est Bibi Khadijà qui reprit le commerçe de la famille et le dévellopa. Avec les profit qu’elle réalisa, elle a aidé les pauvres, les veuves, les orphelins, les malades et les handicapés de Makkà.

Elle avait un cousin appelé Waraqà ibné Naufal qui était un homme cultivé et n’était pas idôlatre. Waraqà et Bibi Khadijà, tous deux, croyaient en un seul Dieu.

Grâce à son exellent « akhlàq » (comportement) les arabes (qui à cette epoque considèrent les femmes comme inférieures) l’ont nommé Tàhirà (la pure). Elle était aussi connue comme « la princesse de Makkà » à cause de sa richesse. Beaucoup de Noble Arabe et prince avaient demandé sa main, mais elle les avait tous refusés.

En 595 Bibi Khadijà cherchait quelqu’un pour s’occuper et gerer ses caravanes pour Syrie. Abou Tàlib lui suggéra le Prophète. Elle avait entendu parler de son sérieux et accepta de l’employer bien qu’il n’avait pas beaucoup d’expérience commerçiale. Pour l’aider, elle l’envoya aussi son esclave Maysara. Le commerce de la caravane fut un grand succès et quand Bibi Khadijà a entendu l’habileté et l’exellente conduite du Prophète, elle devint son admiratrice.

Peu après, Bibi Khadijà se maria au Prophète. Abou Tàlib prononça le Nikàh au nom du Prophète tandis que Waraqà le fit au nom de Bibi Khadijà. Abou Tàlib a payé le Mahe pour son neveu et fit un festin de 3 jours pour les gens de Makkà. Bibi Khadijà fit également un festin pour les gens. Ce fut un heureux mariage. Leur premier fils s’appela Qassim, leur second fut Abdoullàh. Mais les deux enfants moururent dans l’enfance. Leur troisième et dernier enfant est Bibi Fàtémà Zehrà (a.h.s.).

Bibi Khadijà fut la première personne à accepter l’Islam dès que le Prophète le lui a appris.

En 616, les Qoreish ont boycotté les Bani Hàshim (le famille du Prophète) et les musulmans se sont réfugiés dans une vallée appelée Shib-é-Abou Tàlib. Bibi Khadijà y faisait partie et c’est sa richesse (dont elle a fait don en totalité à l’Islam) qui a soutenu les musulmans à ce moment. Le boycotte a duré 3 ans pendant lesquelles les musulmans ont endurés la faim, la soif et le dur climat du desert.

En 619, Bibi Khadijà est décédée. Quand elle quitta ce monde, elle avait tout dépensé pour l’Islam. Abou Tàlib est décédé le même année. Le Prophète appela cette année, Amoul Houzne (année de la tristesse).


more post like this