avoir en tête les objectifs principaux du Coran

* Plus nous nous approchons de Dieu et plus le monde devient transparent à nos yeux

Dans Adab-ous-Salat, Imam Khomeini cite quelques objectifs d’Allah :

a) Un appel à la connaissance de Dieu et de son unicité (par Ses Attributs et Sa Création)

Le Coran va nous apprendre à connaître Dieu Qui est sans limite. Quoi qu’on apprenne de la manifestation de Dieu, Il est toujours Plus Grand. Plus on élargit notre connaissance de Dieu, plus on se rapproche de Dieu. On doit pour cela élargir notre âme, notre esprit. D’un point de vue matériel, on a l’impression que le monde nous domine (ciel, montagnes etc.) mais en fait c’est l’Homme qui domine le matériel.

b) Un appel à éduquer son âme

* Taqwa = piété = crainte de Dieu + application de ce que Dieu nous a demandé

* Foi (la foi a plusieurs degrés. Le minimum est de croire en Dieu et en Son Prophète)

c) Le rappel des Prophètes (à travers leur histoire) : comment Dieu les a éduqués et comment eux ont éduqué les gens. Souvent les récits sont répétés (c’est parce que ce n’est pas un livre d’histoire mais de cheminement spirituel.)

d) La connaissance : connaître la situation des kouffars (les incroyants) et des renégats (ceux qui ont rejeté leur religion). Cela nous permet de nous connaître nous-mêmes. Ce qui leur est arrivé peut nous arriver aussi.

Par exemple : Pharaon

Même si je ne suis pas comme lui, je peux être comme tous ceux qui l’ont suivi et qui se sont noyés avec lui.

Souvent, on connaît quelque chose par son contraire. C,a nous permet de connaître la Bonne Direction.

« Vous ne connaîtrez pas la Bonne Direction tant que vous ne connaîtrez pas ceux qui l’ont abandonnée. » (Imam Ali A.S.)

Les Bani Oumayyah ont appris aux gens l’Unicité et non pas l’associationnisme au point que quand ils les ont invité à l’associationnisme, ils les ont suivi.

Il est important de connaître nos ennemis pour pouvoir avancer, pour savoir comment réagir par rapport à eux.

e) connaître les règles de la législation et de la jurisprudence (instructions qui nous montrent comment on doit se conduire, comment on doit préparer nos bagages pour le voyage de l’au-delà)

Ce n’est pas notre rôle de dégager les règles. Il y a des choses claires que nous devons appliquer et des choses moins claires. Nous devons nous en remettre aux savants.

f) Rappel de la situation après la mort

Nous ne sommes que des passagers sur Terre. Ce rappel nous permet de relativiser nos problèmes et de se préoccuper de notre fin. Un tiers du Coran nous rappelle l’Au-delà. Nous devons profiter au maximum de chaque minute pour remplir nos bagages.

g) Les argumentations que notre Seigneur nous donne (pour donner aux autres)

ex : pour prouver l’Existence de Dieu

ex : les clones n’ont rien créé puisqu’ils ont pris quelque chose qui existait déjà.

4 – Comment utiliser la réflexion sur le Coran ?

Le premier mot qui a été révélé est « Iqra » (lire en réfléchissant et en comprenant)

« Il n’y a aucun bien dans une lecture où il n’y a pas de méditation. » (Imam Ali A.S.)

• La réflexion n’est pas un objectif en soi mais un moyen d’atteindre l’objectif que Dieu veut

• Il est important de se concentrer pour réfléchir

• Nous avons besoin d’autres matières premières (connaissance de l’arabe, de la Aqidah, de l’Islam, de l’histoire de l’Islam)

• Nous devons faire très attention au Shaytan qui cherchent à nous dévier en nous suggérant de faux raisonnements (ex : analogie)

Dieu nous demande de réfléchir, de nous poser des questions et non pas d’appliquer bêtement.

On peut s’arrêter sur la structure du Coran : en étudiant la structure, ça nous aide à comprendre. On peut comparer un verset avec un autre verset.

Par exemple dans la Sourate Youssef, on ne parle du début jusqu’à la fin que du Prophète Youssef A.S. La structure de cette sourate est spéciale :

on a d’abord l’introduction puis l’entrée en matière puis l’introduction de l’histoire, ensuite tout le récit et enfin la conclusion de l’histoire.

On découvre les 12 tribus d’Israël : celle du Prophète Youssef et celles de ses 11 frères. A` la fin de l’histoire, ses 11 frères vont se repentir.

Dans d’autres sourates comme la Sourate Qamar (La Lune) il y a une phrase qui se répète plusieurs fois. Notons également le leitmotiv dans la Sourate Rahman et interrogeons-nous sur les raisons de ces répétitions.

Parfois, les répétitions servent à créer des liens entre les différents paragraphes. Parfois, il y a des rythmes : par exemple, dans la Sourate Maryam, les versets se terminent par le son « IA »

L’étude de la structure du Coran nous permet de nous poser un certain nombre de questions. Et se poser des questions est une bonne chose car nous sommes des êtres doués de raison.

5 – Appliquer : il ne s’agit pas seulement de réciter le Coran, il faut aussi l’appliquer dans notre vie. Par exemple, quand nous apprenons à conduire une voiture, les théories sont très différentes de la pratique. Ce n’est que quand nous avons le volant en main que nous découvrons les avantages de la voiture qui est en notre possession. Nous découvrons chacune des fonctionnalités du véhicule en question. De la même façon, si nous ne faisons que lire le Qour’an et que nous n’essayons pas de l’appliquer, nous passerons à côté de certaines choses.

Le St-Prophète SAW a dit que celui qui lit le Coran mais ne l’applique pas attire sur lui la Colère de Dieu. Rassouloullah met en parallèle ceux qui lisent le Coran mais ne l’appliquent pas avec les Juifs et les Chrétiens qui avaient jeté le Livre derrière eux.

Le St-Prophète SAW a dit qu’Allah SWT ressuscitera ceux qui lisaient le Coran mais ne l’appliquaient pas en aveugle.

Le Coran emmènera celui qui le lisait et l’appliquait au Paradis.

Quand un verset nous parle des attributs des croyants, nous devons voir si nous avons ces qualités.

Quand nous lisons un verset sur Ibliss, nous devons réfléchir sur nous-mêmes (leçon d’humilité à appliquer).

Plus on approfondit la réflexion, plus on arrive à atteindre la perfection de l’être humain, ce qui est l’objectif du Saint-Coran.


more post like this